• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Saône-et-Loire : la préfecture fusionne des communes

Un arrêté a été signé jeudi 15 novembre 2012 pour fusionner les communes d'Autun et de Saint-Pantaléon, en Saône-et-Loire.
Un arrêté a été signé jeudi 15 novembre 2012 pour fusionner les communes d'Autun et de Saint-Pantaléon, en Saône-et-Loire.

Un arrêté a été signé jeudi 15 novembre 2012 pour fusionner les communes d'Autun et de St-Pantaléon et celles de Louhans et de Châteaurenaud. "Il faut savoir travailler de plus en plus au niveau intercommunal", dit le préfet.

Par B.L.

François Philizot, préfet de Saône-et-Loire, a signé deux arrêtés relatifs aux fusions simples concernant d'une part la commune d'Autun et la commune associée de Saint-Pantaléon, d'autre part celles de Louhans et Châteaurenaud. La suppression de la commune associée de Saint-Pantaléon et de la commune associée de Châteaurenaud entrera en vigueur à compter du 1er janvier 2013.


Ces suppressions entraînent la disparition de l'institution :
  • du sectionnement électoral
  • d'un maire délégué
  • d'une mairie annexe
  • d'une section du centre d'action sociale.

"Entretenir quand elles n'ont plus vraiment de sens des divisions qui datent d'il y a très longtemps, c'est gaspiller une partie de notre énergie", estime le préfet de Saône-et-Loire. "C'est ce que signifie ce rassemblement plein et entier, cette fusion simple entre deux communes : procéder par économie de moyens, savoir se réunir, poser des gestes forts qui montrent qu'on veut avancer ensemble en essayant de mesurer l'argent public et l'énergie des élus", dit François Philizot.

Saône-et-Loire : la préfecture fusionne des communes
François Philizot, préfet de Saône-et-Loire, a signé deux arrêtés relatifs aux fusions simples concernant d'une part la commune d'Autun et la commune associée de Saint-Pantaléon, d'autre part celles de Louhans et Châteaurenaud.


Il appartient aux conseils municipaux de solliciter, s'ils l'estiment utiles, la création d'une section électorale ou le changement du nom de la commune. Il leur est loisible de décider du maintien d'une annexe de la mairie ou de la désignation d'un adjoint spécial. A noter que l'arrêté peut faire l'objet d'un recours devant le tribunal administratif de Dijon dans un délai de deux mois à compter de sa date de publication. Le maire de Saint-Pantaléon a annoncé qu'il allait entamer des démarches en ce sens. 

De son côté, le maire d'Autun, Rémy Rebeyrotte, ne cache pas sa joie. "C'est un nouveau départ pour notre agglomération après 25 ans d'un conflit qui faisait de nous la risée d'un certain nombre de responsables politiques et économiques. Nous tournons cette page pour nous tourner vers l'avenir", explique-t-il. Le maire d'Autun voit aussi dans cette fusion un facteur d'unité de l'agglomération et des avantages très importants en matière fiscale. "Cela va générer de la stabilité et des économies d'échelle", précise-t-il.


La préfecture de Saône-et-Loire fusionne les communes d'Autun et Saint-Pantaléon
La suppression de la commune associée de Saint-Pantaléon entrera en vigueur à compter du 1er janvier 2013.



Reportage de Damien Boutillet, François Latour, Stéphane Robert et Gabriel Talon avec :
  • Rémy Rebeyrotte, maire d'Autun (DVG)
  • François Philizot, préfet de Saône-et-Loire


Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus