Cet article date de plus de 8 ans

Sauvadet propose la reconnaissance du vote blanc

La reconnaissance du vote blanc aux élections, objet d'une proposition de loi de l'UDI sera discutée ce jeudi 22 novembre 2012 à l'Assemblée nationale à Paris. François Sauvadet en est à l’origine.
L'assemblée nationale
L'assemblée nationale © MaxPPP
Le vote blanc reconnu voila ce que propose François Sauvadet. Ce jeudi à l’Assemblée Nationale, les députés en débattront. Selon la proposition, le Code électoral devrait comporter un ajout prévoyant notamment que "les bulletins blancs sont décomptés séparément et annexés au procès-verbal" et qu'il "entrent en compte pour la détermination des suffrages exprimés".

En pourcentage, les bulletins blancs ou nuls, actuellement comptabilisés ensemble, ont représentés 5,8% des quelque 37 millions de suffrages du 6 mai 2012, pour le second tour de l'élection présidentielle.

Si le vote des citoyens déposant dans l'urne une enveloppe vide ou contenant un papier blanc, au lieu d'être assimilé à une abstention ou à un vote nul, était pris en compte, les électeurs seraient "moins tentés de se résigner à l'abstention ou à un vote extrême dont la montée interpelle tous les démocrates", selon l'auteur de ce texte, l'ex-ministre François Sauvadet, vice-président de l'UDI (Union des démocrates et indépendants) à l'Assemblée.

"La reconnaissance du vote blanc, attendue depuis longtemps, serait une grande avancée. Elle est soutenue par 69% des Français", a déclaré mardi Jean-Louis Borloo, président de l'UDI.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
françois sauvadet