Montceau : Eon annonce la fermeture de sa centrale thermique en 2014

Publié le Mis à jour le
Écrit par B.L.
Eon a annoncé la fermeture de sa centrale au charbon de Montceau-les-Mine en 2014
Eon a annoncé la fermeture de sa centrale au charbon de Montceau-les-Mine en 2014

La filiale française du groupe allemand EON a confirmé lundi 3 décembre 2012 qu'elle allait fermer ses unités de production au charbon, dont celle de Lucy en Saône-et-Loire.

Cette déclaration fait suite au comité central d'entreprise qui a eu lieu le 28 novembre 2012. La direction annonce qu'elle va mettre en œuvre la réorganisation de ses activités industrielles en France. Le plan prévoit une fermeture échelonnée de la centrale de Montceau-les-Mines en mars 2014.

"Des négociations sont prêtes à être engagées entre partenaires sociaux pour préciser les conséquences pratiques de ce projet. Les mesures sociales proposées seront au centre des préoccupations pour proposer des solutions adaptées à chacun des salariés concernés", indique la direction. "Pour éviter tout départ contraint, Eon propose aux salariés concernés des mesures de départs volontaires", précise le groupe.

Selon l'entreprise, la fermeture des unités de production charbon répond à des impératifs liés à la transition énergétique. Cette mesure est rendue nécessaire car la centrale Lucy est aujourd'hui "en fin de vie. Sa "viabilité économique", assurée jusque-là par l’attribution gratuite de quotas de CO2,"n’est plus garantie au-delà du 1er janvier 2013", déclare Eon qui tente de justifier la fermeture du site depuis des mois.

A noter que la PME Sparkling Capital aurait souhaité reprendre les centrales thermiques qu'Eon veut fermer, mais la filiale française du groupe allemand EON a toujours refusé de les céder. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.