Vesoul : Non à la réglementation "nitrates"

Les agriculteurs de la FDSEA de Haute-Saône protestent contre la réglementation "nitrates". La France veut la renforcer. Objectif : éviter les sanctions financières de l'union européenne.

La protection de l'environnement serait-elle incompatible avec l'agriculture ? Pour les agriculteurs de la FDSEA de Haute-Saône, des exploitations seraient en danger. La France se prépare à renforcer sa réglementation sur les nitrates. Il s'agit d'éviter de lourdes sanctions financières. L'union européenne considère en effet que la France n'a pas fait assez d'efforts pour protéger ses cours d'eau. Elle impose donc de limiter davantage les rejets polluants de l'agriculture.

 

Les nitrates en question

 
  • D'où vient la pollution par les nitrates ?
La majorité provient de l'élevage et de l'agriculture. Utilisés en trop grande quantité, les engrais azotés et les lisiers se retrouvent dans les cours d'eau, sous forme de nitrates. Puis dans l'eau du robinet. Les autres responsables sont les eaux usées des communes et des industries.

  • Quels sont les risques pour l'environnement ?
Les nitrates provoquent une dégradation des cours d'eau. Le phénomène s'appelle "eutrophisation". Les nitrates favorisent la prolifération d'algues. A leur tour, ces algues coupent l'alimentation en lumière et en oxygène des poissons.

  • Quels sont les risques pour la santé ?
Ils sont encore discutés par les scientifiques. Mais l'organisation mondiale de la santé fixe la limite à 50 milligrammes de nitrates par litre d'eau potable. Une eau trop chargée en nitrates est déconseillée aux nourrissons et aux enfants en bas âge. Elle perturbe le transport de l'oxygène par le sang. Certains scientifiques considèrent également que les nitrates pourraient favoriser des cancers.

A lire : un dossier du CNRS
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité