Cet article date de plus de 8 ans

Arnaud Montebourg mis à la porte du gouvernement ?

Selon plusieurs médias, il y a du remaniement ministériel dans l'air et le ministre du Redressement productif serait sur la liste des partants.
Le Journal du Dimanche, L'Express, le site francetvinfo… Les articles annonçant le départ d'Arnaud Montebourg fleurissent un peu partout.

L'ancien président du conseil général de Saône-et-Loire est présenté comme "affaibli et isolé au gouvernement". Le fait que le Premier ministre n'ait pas retenu sa proposition de nationaliser le site de Florange apparaît comme un désaveu. Outre Jean-Marc Ayrault, plusieurs autres ténors du Parti socialiste seraient de plus en plus exaspérés par les coups d'éclat de l'ex-député bourguignon. C'est ainsi qu'à Bercy, la cohabitation entre Pierre Moscovici, ministre de l'Economie et des Finances, et Arnaud Montebourg serait  devenue "délétère". Certains n'ont pas caché leur dépit qu'Arnaud Montebourg ne démissionne pas après avoir perdu son combat pour la nationalisation de Florange, dit-on. "Il affaiblit le gouvernement", déplore un conseiller.


Mais, le PS a-t-il intérêt à se séparer d'Arnaud Montebourg ?

Beaucoup ne le pensent pas. Sur le fond, la situation de Montebourg, qui évolue sur l'aile gauche du Parti socialiste, devient plus inconfortable dans un gouvernement qui revendique une "révolution copernicienne" dans son rapport aux entreprises. "En même temps, il y a des déséquilibres internes (...) et Montebourg a un rôle pour que le parti ne penche pas trop à droite", estime Eddy Fougier, chercheur associé à l'Iris (BIEN Iris) et spécialiste de la gauche.


Un ministre très populaire dans les sondages 

D'ailleurs, les enquêtes d'opinion confortent régulièrement la vision positive qu'a l'opinion publique d'Arnaud Montebourg. A la question "parmi les personnalités politiques suivantes, laquelle aimeriez-vous voir jouer un rôle plus important dans les prochaines années", Montebourg recueille 30% d'intentions chez les sympathisants de gauche, juste derrière Manuel Valls et Jean-Luc Mélenchon qui sont en tête à égalité (39%). Dans le même temps, la cote de Jean-Marc Ayrault continue de baisser avec 37% de satisfaits, indique  un sondage LH2-Le Nouvel Observateur réalisé les 14 et 15 décembre 2012. Autre preuve de sa popularité : Arnaud Montebourg aura bientôt sa marionnette dans "Les Guignols" de Canal+.


Des vacances au ski avant de repartir en croisade

En attendant la rentrée, que beaucoup promettent agitée, le ministre du Redressement productif se repose actuellement de sa "croisade pour le fabriqué en France". Il décompresserait sur les pistes de ski en Haute-Savoie, loin de Florange. Mais, pas pour longtemps, car sa visite sur un site industriel est annoncée pour le lundi 31 décembre. Peut-être à Gueugnon, en Saône-et-Loire, où l'usine d'Aperam - détenue principalement par la famille Mittal - a été victime d'un incendie ?
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique arnaud montebourg