Cet article date de plus de 7 ans

Bourgogne : la vaccination contre la méningite C conseillée aux enfants scolarisés

Via les établissements scolaires, l'Agence Régionale de Santé et le Rectorat de Dijon ont envoyé une lettre commune aux parents. Elles leur recommandent de faire vacciner leurs enfants contre la méningite C.

Déjà en juin dernier, l'ARS avait envoyé une première missive aux médecins avec la même recommandation. Elle fait écho à la décision de 2009 du Haut Conseil de la Santé Publique de recommander la vaccination systématique contre le méningocoque C des nourrissons âgés d'au moins 1 an, des enfants, des adolescents et des adultes jusqu'à 24 ans. Cette recommandation a été approuvée par la Haute Autorité de Santé en octobre 2009 et figure au calendrier vaccinal depuis avril 2010.

Les méningites bactériennes sont une maladie rare en France comme dans tous les pays développés. En moyenne, 175 cas d'infections invasives à méningocoques C ont été notifiés chaque année en France entre 2003 et 2008 mais avec d'importantes fluctuations d'une année à l'autre. En Bourgogne, 3 cas ont été enregistrés en 2012. Deux personnes y ont succombé.

Car les conséquences des méningites peuvent être dramatiques. Elles peuvent entraîner la mort en quelques heures ou laisser des séquelles neurologiques importantes. Mais comme toujours en pareils cas, il y a matière à controverses sur le ratio entre le bénéfice attendu de la vaccination et son coût en matière de santé publique. Surtout que le laboratoire pharmaceutique Pfizer a pu jeter le trouble. Il a en effet financé un spot de sensibilisation et de promotion du vaccin contre la méningite C jugé très agressif par certains médecins.

durée de la vidéo: 01 min 53
Méningite C

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé éducation