• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Dijon : les auto-écoles manifestent

Les auto-écoles ont manifesté à Dijon jeudi 14 février 2013.
Les auto-écoles ont manifesté à Dijon jeudi 14 février 2013.

150 auto-écoles ont défilé ce matin à Dijon. Cette opération escargot, organisée à travers tout l'hexagone, notamment à Dijon, a pour but de dénoncer une situation critique pour les professionnels mais aussi pour les candidats au permis de conduire.

Par P.R

« Permis de conduire : jeunes et professionnels, tous victimes d’un service public défaillant ! »

C’est unis autour de ce slogan que les représentants de la profession de la conduite et de la sécurité routière descendent dans la rue pour une manifestation nationale le 14 février 2013 à 9 heures. 

La mobilisation des professionnels s’intensifie, des milliers de véhicules sont attendus dans 8 villes françaises : Paris, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Dijon, Valence, Strasbourg et Nantes.

De nombreux manifestants se sont réunis à Dijon, venus de toute la Bourgogne et des régions limitrophes (Franche-Comté, Centre). Réunis dès 7 heures, le cortège est parti du centre d'examen de Longvic (rue de l’ingénieur Bertin). L'opération escargot devrait bloquée la rocade dijonnaise à partir de 9 heures.

Tous dénoncent des délais d’attente bien trop longs pour obtenir des places d’examens au permis de conduire auprès des administrations. En effet, parmi les 800 000 nouveaux candidats chaque année, c’est plusieurs centaines de milliers de jeunes qui attendent impatiemment une date pour passer le fameux sésame. L’obtention du permis de conduire représente pour les jeunes un passeport d’insertion sociale et professionnelle.

Les présidents des syndicats à l’origine de cette manifestation s’accordent à dire : «Les premières victimes sont les candidats au permis de conduire, ils sont dans l’impossibilité de s’exprimer face aux délais d’attente, livrés à eux mêmes, les seuls à pouvoir porter leur parole, c’est nous.»

Les revendications

Les organisations professionnelles des enseignants de la conduite exigent :

  • Une mesure d’urgence pour l’augmentation immédiate du nombre de places aux examens. 
  • L’évolution du système d’examen : demande d’ouverture d’un "Grenelle du Permis de Conduire". 
  • De revoir la mise en place administrative de la nouvelle réforme dans la transposition de la 3e directive européenne. 2006/126 CE. 
  • La facilitation du crédit à taux zéro pour les jeunes du "Permis à 1€".

Sur le même sujet

Chenôve : de nouvelles voitures ont brûlé en ville

Les + Lus