Dijon : la rencontre de toutes les danses

16 danseurs étaient en lice, hier soir à la salle Devosge de Dijon, pour le Défipayette. Ce concours fait la part belle au hip-hop mais aussi, c'est sa particularité, à d'autres danses.

l'affiche du Défipayette
l'affiche du Défipayette
8 danseurs invités et 8 danseurs passés par les qualifications se sont affrontés, hier soir, pour décrocher la timbale. Toutes les palettes du hip-hop ont pu s'exprimer mais aussi d'autres disciplines : danse contemporaine, orientale, modern jazz ou encore électro. Car c'est tout l'intérêt de ce concours. A l'inverse d'autres battles, le Défipayette fait le pari de métisser toutes les danses.

Au son d'un orchestre qui joue ne live, le sens musical, la créativité  et l'originalité l'emportent alors sur la performance. C'est un jury exigeant qui a tranché. Il était composé de danseurs de hip-hop reconnus, Fabrice et Houroun-1, ainsi que de Julien Derouault de la compagnie Pietragalla-Derouault. Il était épaulé par le public qui exprimait sa préférence avec la voix et des kilos de confettis.

Et à ce petit jeu, c'est Moïse qui s'est montré le plus fort. Ce jeune Dijonnais pratique le hip-hop depuis plusieurs années. Il a décroché sa place pour la finale du Défipayette qui se déroulera le 28 avril 2013 à Lille.

Regardez le reportage de Maryline Barate et Daniel Waxin avec les interviews de :
- Alix, professeur de danse
- Julien Derouault, danseur et chorégraphe de la compagnie Pietragalla-Derouault
- Moïse, vainqueur du Défipayette Dijon

durée de la vidéo: 01 min 51
Défipayette Dijon

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture