François Patriat : “Depuis 2008, la Région Bourgogne a consacré plus de 4 millions d’euros au livre”

Les libraires de l'Hexagone dénoncent les subventions accordées par les collectivités locales au géant du livre en ligne.
Les libraires de l'Hexagone dénoncent les subventions accordées par les collectivités locales au géant du livre en ligne.

Le président du conseil régional de Bourgogne a feuilleté ses livres de comptes des 5 dernières années. Chiffres à l'appui, il conteste les attaques lancées par les libraires contre la politique régionale.

Par B.L.

Le 11 avril dernier, l'association des libraires de Bourgogne dénonçait dans un communiqué la politique de la Région. "Le conseil régional subventionnera-t-il un stand Amazon au salon du livre de Paris ?", questionnaient ironiquement les libraires ?

"Après avoir voté une subvention d'un million d'euros à Amazon, le conseil régional de Bourgogne vient de confirmer qu'il réduisait le budget du Centre régional du livre de Bourgogne de 6%. Concrètement, entre autres privations, cela signifie qu'en 2014, il n'y aura pas de stand Bourgogne au salon du livre de Paris", déclaraient les professionnels du livre.

Le conseil régional de Bourgogne a donc pris sa plume pour leur répondre. "Depuis 2008, nous avons consacré plus de 4 millions d’euros à différents dispositifs en faveur du livre, de la lecture, des libraires et des éditeurs bourguignons", déclare François Patriat. Celui-ci donne des détails : 1,5 million d’euros pour la construction et la modernisation de bibliothèques, 1,1 million d’euros pour le centre régional du livre, 800.000 euros pour le soutien à des manifestations littéraires, 700 000 euros d’aides pour les professionnels (librairies indépendantes et éditeurs).

La crise économique et sociale est passée par là

Le président du conseil régional explique qu'il a toujours soutenu le secteur du livre et de la lecture publique en Bourgogne, bien que cela ne relève pas des "compétences obligatoires" de la collectivité. Si une baisse des subventions est annoncée en 2013, cela tient au "contexte de crise économique et sociale d’une durée sans précédent" et de "la baisse du niveau des recettes de la Région "de l’ordre de 9 millions d’euros".

"Quant à l’aide à Amazon, je tiens à rappeler que le développement économique est une des compétences majeures de la Région", précise encore François Patriat. "C’est à ce titre que nous nous sommes engagés à soutenir la création de 500 emplois en CDI dans l’agglomération chalonnaise. Dans le contexte que nous connaissons aujourd’hui, notre priorité est de favoriser l’activité économique pour préserver et développer l’emploi partout en Bourgogne" conclut le président du conseil régional de Bourgogne et sénateur de la Côte-d’Or.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus