Bol d'Or : pas de grand Huit pour Vincent Philippe

Le pilote bisontin n'a pas remporté pour la 8ème fois les 24H d'Endurance Moto de Magny-Cours. Il termine avec son équipe Suzuki à la 3ème place. Tout s'est joué hier soir avec deux chutes consécutives fatales pour le titre.

Vincent Philippe/Anthony Delhalle/Julien Da Costa (FRA/Suzuki N.1) terminent à 11 tours du 1er.
Vincent Philippe/Anthony Delhalle/Julien Da Costa (FRA/Suzuki N.1) terminent à 11 tours du 1er. © Sébastien Bozon / AFP
La Kawasaki N.11 pilotée par l'équipage français formé de Grégory Leblanc, Loris Baz et Jérémy Guarnoni, a remporté dimanche la 77e édition du Bol d'Or disputée ce week-end sur le circuit de Magny-Cours (Nièvre).

Déjà victorieuse l'an dernier de cette course mythique, cette ZX-10R signe son quatrième succès consécutif dans une épreuve de 24 Heures, après ses deux victoires enregistrées en 2011 et 2012 lors des 24 Heures du Mans. Elle devance cette fois de neuf tours la Yamaha N.7, de l'écurie autrichienne du YART et de 11 tours la Suzuki N.1, championne du monde en titre avec à sa tête Vincent Philippe.

 

Pour Vincent Philippe la course a été perdue hier en fin d'après-midi

À 18H20, Anthony Delhalle, alors en troisième position, avait chuté lourdement avec sa Suzuki N.1. Une fois la moto rentrée au stand, ses mécaniciens changeaient le carénage, les plaquettes de frein. Moins de 30 minutes plus tard, Vincent Philippe, qui avait pris la place de son coéquipier touché à la clavicule, chutait à son tour.

Choqué, il était emporté sur une civière avant de reprendre ses esprits rapidement et de ramener au ralenti sa moto vers les stands. La course
était alors neutralisée pendant une quinzaine de minutes permettant un resserrement des écarts en tête. Les déboires de ces deux pilotes ont alors plongé la Suzuki, championne du monde en titre à la 33e place à 15 tours des leaders.


Avec 40 points, Kawasaki s'empare de la tête du Championnat du monde d'endurance réduit cette saison à quatre courses.

Malgré ce programme allégé, Kawasaki France, qui a engagé cette moto via l'écurie de Gilles Stafler, n'a inscrit que le Bol d'Or et les 24 Heures du Mans à son calendrier.

En revanche, la Yamaha N.7, qui avait décroché le titre mondial en 2009, et la N.1 du Suzuki Endurance Racing Team (SERT), douze fois champion du monde, participeront à l'ensemble de la saison et ont engrangé de précieux points -respectivement 33 et 28- avant le prochain rendez vous fixé le 28 juillet à l'occasion des 8 heures de Suzuka (Japon).

Vincent Philippe est donc toujours dans la course pour le titre de Champion du Monde qu'il a déjà également remporté 7 fois!

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
moto