Cet article date de plus de 8 ans

Besançon : retour des troupes d'Afghanistan

Le Général Soriano, Commandant de la 7ème Brigade Blindée, qui a armé la force Pamir, a donné une conférence de presse ce matin. Le 15 mai prochain, une cérémonie aura lieu à Besançon pour marquer la fin de la mission en Afghanistan. Il a fait le bilan de 6 mois de présence dans ce pays.
Désengagement français, formation des forces de sécurité afghanes, sécurisation de l’hôpital et de l’aéroport de Kaboul : telles étaient les missions de cette force.
2200 hommes et femmes, dont 800 Francs-Comtois, étaient en Afghanistan sous les ordres du Général Soriano. (Entre autres, le 35ème Régiment d’Infanterie de Belfort,54ème Régiment d’Artillerie de Belfort, le 19ème Régiment du Génie de Besançon, 6ème Régiment du Matériel de Besançon… )
Le Général Soriano est satisfait : non seulement les missions ont été accomplies mais, en plus, il a pu ramener sains et saufs ses 2200 militaires.
En 2014, les missions de l’OTAN menées dans ce pays changeront. Actuellement 100 000 militaires agissent sous mandat international de l’OTAN, dès l’année prochaine ils ne seront plus que 10 à 12 000. La France a anticipé le désengagement de ses forces, demandé par le Président de la République.

A entendre : l’interview du Général Soriano qui revient sur les missions, l’état d’esprit des militaires qui quittent ce pays, la formation des forces de sécurité, les enseignements pour un autre théâtre d’opération : le Mali…


A entendre également :
* le Brigadier-chef Elian, 35 ans, marié et père de deux jeunes garçons. Il avait déjà effectué une mission en Afghanistan en 2009 et a pu mesurer l’évolution de la situation.
* l’Adjudant-chef Philippe, 45 ans, marié et père de 3 adolescents. Après le Kosovo, la Côte d’Ivoire, le Sénégal, c’était sa 6ème opération extérieure.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
armée