• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Maurice Mathus est décédé

L'ancien député socialiste de Saône-et-Loire Maurice Mathus, est décédé à l'âge de 83 ans. Il avait été l'un des seuls parlementaires d'origine ouvrière.

Par C.R.

Maurice Mathus a été adjoint au maire de Chalon-sur-Saône et conseiller général. Il était le suppléant de Pierre Joxe et l'avait remplacé à l'Assemblée, quand  celui-ci est entré dans le gouvernement de François Mitterrand, comme ministre de l'Intérieur.

Né en 1930 à Montceau-les-Mines, Maurice Mathus avait travaillé comme mineur à Blanzy et revendiquait sa culture ouvrière. Il était le père de Didier Mathus, député de Saône-et-Loire. Ses obsèques auront lieu le 29 juin.

Le président du Conseil général de Saône-et-Loire Rémi Chaintron lui rend hommage dans un communiqué :

"C’est avec une profonde tristesse que j’ai appris la disparition de Maurice Mathus, Conseiller général du canton de Chalon Nord, de 1979 à 1992. 

Maurice Mathus, après quasiment une vingtaine d’années passées comme mineur de fond aux houillères de Blanzy et de nombreuses autres comme ouvrier chez Philips à Chalon-sur-Saône, avait succédé à son ami Pierre Joxe, dont il fut l’assistant parlementaire, et qu’il remplaça au Palais-Bourbon de 1984 à 1986, quand celui-ci devint Ministre de l’Intérieur.

Représentant scrupuleux de ceux qui l’avaient envoyé à Mâcon, Maurice Mathus fut très impliqué dans la vie de notre assemblée départementale, dont il fut, à partir de 1985, l’un des vice-présidents.

Il laisse chez toutes celles et ceux qui ont eu le plaisir de le connaître le souvenir d’un élu à l’écoute de ses concitoyens, des agents du Conseil général, mais aussi de ses collègues d’alors, de tous bords confondus. En quelques mots, le souvenir d’un élu profondément républicain."

        



Sur le même sujet

Meeting de France : Breitling Jet Team arrive sur le tarmac

Les + Lus