Tirs dans les rues de Poligny : deux jeunes comparaîtront en septembre devant le tribunal correctionnel

Les coups de feu ont été tirés dans les rues de Poligny dans la nuit de vendredi à samedi la semaine dernière / © Jean-Pierre Belon
Les coups de feu ont été tirés dans les rues de Poligny dans la nuit de vendredi à samedi la semaine dernière / © Jean-Pierre Belon

Selon Virginie Deneux, procureure de la République de Lons-le-saunier, l'enquête conclut à une altercation entre deux groupes : des Polinois d'extrême droite d'un côté et des Bisontins antifascistes de l'autre. Une altercation dont les modalités restent floues.

Par Florence Petit

Un membre de chaque groupe sera jugé le 3 septembre devant le tribunal correctionnel de Lons-le-Saunier : le militant antifa pour usage de bombe lacrymogène, le Polinois d'extrême-droite pour usage d'une arme à feu et menaces de mort. Ce dernier a été placé sous contrôle judiciaire. Il n'a pas pu être établi que ce jeune homme avait tiré en direction des militants antifa.
Rappelons que les faits se sont déroulés vers une heure du matin dans la nuit de vendredi à samedi au moment où des militants d'extrême-gauche collaient des vignettes "Toufik de Planoise" dans les rues de Poligny. Le fameux Toufik, étudiant en histoire à Besançon et auteur d'un blog, a porté plainte dans cette affaire.

Sur le même sujet

Les + Lus