• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Les demandeurs d'asile sont expulsés de leur squat rue Bertillon à Dijon

Le squat de la rue Bertillon (archives - mai 2013) / © FTV
Le squat de la rue Bertillon (archives - mai 2013) / © FTV

Vendredi 5 juillet au matin, les demandeurs d'asile qui occupaient le squat de la rue Bertillon à Dijon (ancienne charcuterie) ont été expulsés par des forces de police. Les associations de défense du droit d'asile avaient pourtant entendu du Préfet qu'aucune action n'était à prévoir dans l'immédiat

Par F.L.

Paul Garrigues, représentant de la Ligue des Droits de l'Homme et coordinateur des associations d'aide aux demandeurs d'asile affirme que "Pourtant la préfecture nous avait assuré à plusieurs reprise ne pas vouloir recourir à la force. Hier soir encore le cabinet du préfet nous a menti en affirmant catégoriquement que rien n'était prévu dans l'immédiat. Des militants se rendent sur place pour apporter leur solidarité avec les habitants." 

L'évacuation s'est faite sans heurts ni violence. Les squatteurs, des maliens pour la plupart, occupaient cet endroit depuis un an et demi.
Devant l'indignation des associations, la Préfecture a une double réponse : elle souhaite mettre fin à cette occupation suite à une décision de justice du 7 juin, et souhaite traiter au cas par cas les dossiers de demande de droit d'asile.

Paul Garrigues ajoute en réaction à cette expulsion :
"Les organisations engagées dans la défense du droit d'asile sont indignées par la méthode employée d'une intervention policière-surprise à l'encontre de personnes totalement pacifiques venues demander l'asile à la France pour échapper à des persécutions en application du droit international.
La préfecture avait affirmé à plusieurs reprises ne pas vouloir recourir à la force, et nous avait affirmé catégoriquement encore hier soir que rien n'était prévu. Ces procédés révèlent un mépris de la dignité des personnes comme du monde associatif.

Nous sommes inquiets du devenir des expulsés. En effet, d'après les dernières informations fournies par les pouvoir publics, 22 seraient relogées dans les conditions prévues par les textes, 30 se verraient proposer un abri de nuit temporaire, une quarantaine se retrouvent à la rue, dont de nombreuses personnes ayant un recours en cours pour régulariser leur situation.


Nous appelons à un rassemblement ce soir 5 juillet à 18h devant la préfecture pour exiger un véritable relogement pour tous."

Les demandeurs d'asile sont expulsés ce vendredi 5 juillet par les forces de police / © FTV
Les demandeurs d'asile sont expulsés ce vendredi 5 juillet par les forces de police / © FTV
Les demandeurs d'asile sont expulsés du squat de la rue Bertillon / © FTV
Les demandeurs d'asile sont expulsés du squat de la rue Bertillon / © FTV

Le reportage d'Anne Berger et Lodoïs Gravel à Dijon
(Intervenants : Paul Garrigues, Représentant des associations de défense du droit d'asile - Sébastien Humbert, Directeur de cabinet du préfet de la région Bourgogne)
DMCloud:84587
Evacuation du squat de la rue Bertillon à Dijon
Le squat de la rue Bertillon est l'ancienne Boucherie du quartier des Tanneries



Sur le même sujet

Meeting de France : Breitling Jet Team arrive sur le tarmac

Les + Lus