Bellenod-sur-Seine (21) : une pétition est lancée pour sauver le droit du Moulin du Boeuf à utiliser l'énergie de l'eau

Les activités des moulins sont désormais strictement réglementées. Elles doivent ne pas nuire à la "continuité écologique", notion née de la loi sur l'eau de 2006 et qui est entrée en vigueur cette année.

La réhabilitation du moulin du boeuf, à Bellenod-sur-Seine, est remise en cause
La réhabilitation du moulin du boeuf, à Bellenod-sur-Seine, est remise en cause
La directive européenne, le Grenelle de l'Environnement décidé sous la précédente majorité, la loi sur l'eau et, désormais le code de l'environnement : tous les textes sont clairs : rien ne doit empêcher la "continuité écologique". Autrement dit, rien ne doit empêcher les rivières de suivre leur cours. Il s'agit de garantir le maintien des cycles biologiques des espèces.

Les directions départementales du territoires étudient le cas de tous les moulins plus ou moins abandonnés ou en ruine.

D'où un arrêté préfectoral du mois de juin dernier qui interdit au Moulin du Boeuf, à Bellenod-sur-Seine, d'utiliser à nouveau l'énergie de l'eau. Ce moulin est installé sur la Seine, un fleuve sur lequel il n'est pas possible de procéder à de nouveaux aménagements

Or, le propriétaire, qui a racheté le bâtiment il y a 3 ans, souhaite remettre en place une activité de production d'électricité.
Il conteste donc la décision préfectorale; une pétition est lancée et un recours a été déposé.

Le reportage de François-Marie Lapchine et Pauline Proffit avec :

durée de la vidéo: 01 min 41
Les moulins et la loi sur l'eau



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement