SNCF : une grève perturbe le réseau des TER Bourgogne vendredi 18 octobre

Dans le cadre d’un mouvement de grève régional et reconductible, la circulation des trains est perturbée depuis plusieurs jours entre Dijon et Besançon
Dans le cadre d’un mouvement de grève régional et reconductible, la circulation des trains est perturbée depuis plusieurs jours entre Dijon et Besançon

Dans le cadre d’un mouvement social régional, la circulation des TER Bourgogne sera perturbée vendredi 18 octobre 2013, annonce la SNCF.

Par B.L.


TER BOURGOGNE

La circulation des TER Bourgogne perturbée sur les axes suivants :
  • Axe Dijon-Lyon : 80% des circulations seront assurées
  • Axe Dijon-Laroche-Paris : 85 % des circulations seront assurées
  • Axe Corbigny-Clamecy-Auxerre : 60 % des circulations seront assurées
  • Axe Dijon-Is sur Tille : 80% des circulations seront assurées
  • Axe Dijon-Bourg en Bresse : 90 % des circulations seront assurées

    Consultez le site internet TER Bourgogne

TER FRANCHE-COMTE

Le trafic du TER Franche-Comté sera normal.


  • Les agents SNCF seront mobilisés en gare pour informer et orienter les clients.
  • Des courriels et des SMS seront envoyés aux abonnés inscrits, afin de les aviser des perturbations et de leur rappeler les différents canaux d’information.
  • La liste des trains qui circulent est transmise aux écoles, collèges, lycées et entreprises directement desservis par des gares SNCF.

Les syndicats protestent contre des réductions d’effectifs

Les syndicats CGT, UNSA et SUD RAIL appellent les personnels de l’accueil, des guichets et d’autres services de l’établissement voyageurs de Bourgogne à cesser le travail du jeudi 17 octobre à 19h au samedi 19 octobre 2013 à 8h.

Ils protestent contre des réductions d’effectifs, qui vont toucher les agents des guichets. Pour les usagers, cela se traduira notamment par "moins de guichets disponibles, une diminution de l’amplitude d’ouverture des guichets et un allongement des files d’attente", alertent les syndicats. "Le résultat de cette organisation conduira à une baisse du chiffre d’affaires réalisé par les guichets, au renforcement d’internet et servira d’arguments à la direction pour supprimer à nouveau des guichets. C’est la spirale du moins conduisant à la déshumanisation des gares", concluent les syndicats.

Sur le même sujet

Les + Lus