Des chercheurs dijonnais testent une découverte encourageante pour les victimes d’AVC

Les membres de l'équipe du laboratoire "Cognition, action et plasticité sensorielle" de l'université de Bourgogne
Les membres de l'équipe du laboratoire "Cognition, action et plasticité sensorielle" de l'université de Bourgogne

Des chercheurs de l’université de Bourgogne ont mis en évidence que certains malades victimes d’AVC ou de la maladie d’Alzheimer pourraient retrouver de la motricité simplement en observant des mouvements

Par Muriel Bessard

L’expérience a été menée par des chercheurs du laboratoire « Cognition, action et plasticité sensorielle » de l’université de Bourgogne. Ils ont fait regarder à des malades ayant subi des lésions au cerveau (suite par exemple à un AVC – accident vasculaire cérébral) des images dans lesquelles on voit une main saisir un objet. D’autres regardaient des images de paysages. Chez les 1ers, ce visionnage a permis de restaurer des fonctions cérébrales, pas chez les 2nds.
La découverte effectuée par des chercheurs français et italiens est l’objet actuellement de tests à Dijon pour valider ce résultat. Il se révèle plein d‘espoir pour des personnes victimes d'AVC par exemple ou souffrant de la maladie d'Alzheimer, il pourrait déboucher sur des dispositifs qui seraient intégrer dans la prise en charge thérapeutique de toutes les maladies neuro-dégénératives .
=> pour en savoir plus, voir le site de l'université de Bourgogne

Le reportage d’A. Berger, I. Rivierre et P. Jouanin avec :
- Julien Bourrelier, étudiant chercheur au laboratoire "Cognition, action et plasticité sensorielle"
- Thierry Pozzo, responsable du laboratoire "Cognition, action et plasticité sensorielle"
- France Mourey, chercheur du laboratoire "Cognition, action et plasticité sensorielle"

DMCloud:121219
Les chercheurs bourguignons avancent sur l'AVC
Retrouver de la motricité simplement en observant des mouvements. C'est possible et c'est même la conclusion de l'expérience menée une équipe de chercheurs de l'Université de Bourgogne. Une conclusion pleine d'espoir pour des personnes victimes d'AVC.

 

Sur le même sujet

Les + Lus