Les inspecteurs du permis de conduire sont de nouveau en grève jeudi 28 novembre

Publié le Mis à jour le
Écrit par B.L.
© Jean-Paul Bierlein

Les inspecteurs du permis de conduire ont déposé un préavis de grève nationale et illimitée. Des perturbations sont à craindre pour les examens.

En raison d'un préavis de grève nationale et illimitée des inspecteurs du permis de conduire, la Direction départementale des territoires informe les candidats que le déroulement des épreuves du permis de conduire (permis théoriques et pratiques A, B, C, D, E) prévues à partir du jeudi 28 novembre 2013 en Côte d'Or, pourrait être perturbé.

Les candidats qui doivent passer leur épreuve ces jours-là sont invités à se renseigner auprès de leur auto-école en début de matinée, indique la préfecture de Côte d’Or.

Le jeudi 14 novembre dernier déjà, 100% des inspecteurs du permis de conduire de Côte-d'Or étaient en grève. Le SNICA-FO (Syndicat National des inspecteurs, cadres et administratifs du permis de conduire et de la sécurité routière FO) dénonce notamment la suppression programmée de 35 ETP (équivalent Temps Plein) au niveau national.

"Suite à l’audience accordée le 4 novembre dernier par le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, le SNICA-FO a reçu un courrier censé apporter des réponses précises à nos inquiétudes. Loin de nous rassurer, ce document ne fait que renforcer notre analyse. C’est en effet la traduction fidèle, sous une forme politiquement correcte, des projets que nous dénonçons depuis des mois : la perte de nos droits et la diminution de nos effectifs qui se traduirait à court terme par la perte de nos missions, voire de nos statuts", déclare le Syndicat National des inspecteurs, cadres et administratifs du permis de conduire et de la sécurité routière FO.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.