Cet article date de plus de 7 ans

Le conflit chez Lidl a pris fin

Un mouvement de grève national avait été lancé en début de semaine par les syndicats Unsa et CGT. La tension était montée d'un cran mercredi 4 décembre 2013 sur la plateforme régionale du "hard-discounter" à Montceau-les-Mines, en Saône-et-Loire. Mais, un accord a finalement été trouvé.
La plateforme Lidl de Montceau-les-Mines ravitaille 73 magasins de Bourgogne, Franche-Comté et Auvergne.
La plateforme Lidl de Montceau-les-Mines ravitaille 73 magasins de Bourgogne, Franche-Comté et Auvergne.
La plateforme Lidl de Montceau-les-Mines ravitaille 73 magasins de Bourgogne, Franche-Comté et Auvergne.

Un huissier de justice s’est présenté ce mercredi 4 décembre 2013 dans la matinée pour assigner une partie des salariés qui bloquent les accès au site. Ceux-ci étaient convoqués devant le tribunal de Chalon-sur-Saône jeudi 5 décembre. Cette assignation a été particulièrement mal vécue car elle a eu lieu alors que des négociations étaient en cours entre la direction et les représentants des salariés. Les grévistes dénonçaient leurs conditions de travail (rythme de travail épuisant, polyvalence, etc) et les pressions exercées par la direction locale.


Reportage de Damien Boutillet et Romy Ho-a-Chuck avec :Finalement, un protocole d'accord a été signé par la direction et les grévistes. Le travail reprend demain jeudi 5 décembre et les poursuites judiciaires ont été abandonnées. Un groupe de travail sera créé pour revoir l'organisation et améliorer les conditions de travail. Des réunions devraient avoir lieu une fois par mois et des "débriefing" journaliers seront organisés par les managers.

"Depuis maintenant plus d’un an et l’arrivée de la nouvelle direction, Lidl France a annoncé son changement de positionnement et la sortie du hard discount. Cette stratégie verra d’ici à 2016, la modernisation et la transformation des magasins et entrepôts de l’enseigne", déclare la direction de Lidl France, qui se dit "consciente que ces changements puissent générer des inquiétudes".


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social