Affaire Girollet : la reconstitution s'est déroulée à Mâcon

Reconstitution affaire Girollet
Reconstitution affaire Girollet

Le principal suspect dans le crime de l'étudiante Anne-Sophie Girollet est arrivé au tribunal de Mâcon, ce jeudi 19 décembre 2013 vers 16h. Escorté par de nombreux gendarmes et policiers, il a été conduit sur les quais de Saône pour une reconstitution.

Par Christophe Tarrisse

La reconstitution du meurtre d'Anne-Sophie Girollet en 2005 a débuté en fin d'après-midi, vers 17h à Mâcon. Jacky Martin, encadré par un impressionnant déploiement de forces de l'ordre a été conduit  sur les lieux du crime commis le 19 mars 2005 à Mâcon.

En avril 2005, deux semaines après sa disparition, le corps de la jeune victime est retrouvé dans la Saône, non loin de sa voiture repérée auparavant en mars de la même année.L'autopsie indique qu'elle a été tuée, frappée violemment au visage, avant d'être jetée à l'eau.

Ce n’est que 7 ans après les faits qu'un fragment d'ADN sur l'autoradio de la victime a pu être exploité grâce aux progrès scientifiques. Ce qui a permis d’arrêter un homme, en juin 2012 à Replonges dans l’Ain, commune limitrophe à Mâcon, ville dont est originaire la victime. Le suspect âgé d’une cinquantaine d’année serait connu de la police pour des vols. Il conteste vigoureusement les faits.


Dans un courriel envoyé à notre rédaction, le père de la victime tient à préciser que le suspect, n’est pas un proche de la famille. Anne-Sophie, son frère et ses parents n'ont jamais été en contact avec Jacky Martin.










Sur le même sujet

Les + Lus