Le salon de l'agriculture a ouvert ses portes

La plus grande ferme de France fête son cinquantenaire, plus de 600 000 visiteurs sont attendus. Les plus belles montbéliardes et les meilleurs produits régionaux seront comme chaque année à l'honneur. De quoi redorer l'image des professions agricoles entachée par les scandales alimentaires. 

Entre les meules de comté, de morbier, les ribambelles de saucisses de Morteau ou de Montbéliard, les produits du terroir franc-comtois sont toujours bien représentés à la porte de Versailles. 

Mais derrière cette belle image et la jolie vitrine du monde rural reconstituée à Paris, l'agriculture est en souffrance. Une étude récente mené par Ifop démontre que les scandales sanitaires ont entaché les professions du secteur primaire.

Selon ce sondage, les Français "ne sont ainsi plus que 70% à juger que les agriculteurs sont des personnes en qui les consommateurs peuvent avoir confiance, soit une chute de 10 points par rapport au dernier baromètre, réalisé en février 2013", soit juste avant l'affaire Spanghero (vente de viande de cheval présentée comme de la viande de boeuf).

"Il s'agit du score le plus bas enregistré depuis 1999 sur un indicateur pourtant clé pour la profession", affirme l'institut. Selon ce sondage, seulement 59% des Français (en baisse de 10 points également) considèrent que les agriculteurs sont respectueux de leur santé et 49% (54% en 2013) qu'ils sont respectueux de l'environnement.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture agro-alimentaire économie terroir