Bourgogne : les professionnels de la culture descendent dans la rue mercredi 12 mars

Baisse du budget du ministère de la Culture, menaces sur le régime des intermittents du spectacle… Les professionnels de la culture sont inquiets. Ils ont décidé de manifester à Dijon mercredi 12 mars 2014.

Les intermittents du spectacle ont manifesté à Paris le 6 mars 2014 devant les locaux de la CGPME à Paris.
Les intermittents du spectacle ont manifesté à Paris le 6 mars 2014 devant les locaux de la CGPME à Paris. © AFP PHOTO / KENZO TRIBOUILLARD

Entre inquiétude et colère

Les professionnels  craignent de nouvelles baisses sur les budgets culturels de l'État et des collectivités territoriales. Ils redoutent également les dernières propositions du MEDEF concernant l'assurance-chômage sur les intermittents du spectacle. Un rendez-vous est donc fixé mercredi 12 mars 2014 à 14h au théâtre du Parvis Saint-Jean, à Dijon. Ensuite, ils "marcheront pour la culture" et tiendront une conférence de presse à 16h. A cette occasion, ils feront le point sur les risques, propositions et perspectives de la profession.

La mobilisation a débuté il y a plusieurs mois déjà. En 2013, un collectif des professionnels a vu le jour en Bourgogne, lorsque le conseil régional a annoncé une réduction de 6% du budget de la culture. Plus récemment, 200 intermittents ont organisé une assemblée générale au théâtre du Parvis Saint-Jean le 27 février.
Plusieurs marches ont aussi été organisées à Paris. En février dernier notamment, des centaines de professionnels de la culture ont défilé pour protester contre les coupes budgétaires, au moment où Aurélie Filippetti elle même jugeait que son ministère avait déjà participé "plus que les autres" à la réduction des déficits.

L’appel des professionnels de la culture en Bourgogne

"Nous interpellons les pouvoirs publics, les élu-e-s et les organisations patronales sur les risques de remise en cause de tout ce que nous avons construit et imaginé depuis des décennies au service de la population : nous sommes fiers que notre pays soit la terre d’élection de tant d’artistes, ait donné les moyens à tant de créativité contribuant ainsi à un rayonnement culturel partout dans le monde et à une véritable attractivité culturelle.
Nous, nous marchons pour la culture car une société sans politiques publiques pour l'art et la culture et sans droits sociaux ne peut garantir la liberté, l’égalité et la fraternité. Nous nous adressons à tous les citoyen-ne- s, passionné-e-s de l’art et la culture, pour les appeler à marcher avec nous pour redonner à la culture toute sa place."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter