Les climats du vignoble de Bourgogne font un pas de plus en direction de l’Unesco !

Publié le Mis à jour le
Écrit par B.L.
Les climats du vignoble de Bourgogne font un pas de plus en direction de l’Unesco
Les climats du vignoble de Bourgogne font un pas de plus en direction de l’Unesco

Le directeur de l’Unesco a confirmé que le dossier de demande d’inscription des climats du vignoble de Bourgogne au patrimoine mondial de l’humanité répond bien aux critères techniques requis.

"Par un courrier du 28 février 2014, Kishore Rao, directeur de l’Unesco, a confirmé que le dossier de demande d’inscription des climats du vignoble de Bourgogne au patrimoine mondial de l’humanité est complet et répond bien aux critères techniques requis", a indiqué François Rebsamen. "La prochaine étape, c’est la visite, sur le terrain, des inspecteurs de la Commission nationale de la France pour l’Unesco (Icomos), chargés d’évaluer le site", précise le sénateur-maire PS de Dijon vendredi 7 mars 2014.

"C’est un nouveau pas décisif dans le long chemin qui conduit à l’entrée des climats du vignoble de Bourgogne au sein du club des sites classés au patrimoine mondial de l’Unesco. La ville de Dijon est l’un des acteurs majeurs de ce projet qui va contribuer à développer la notoriété et l’attractivité de la prestigieuse Côte viticole qui débute au cœur de Dijon, capitale de la Bourgogne et s’étend jusqu’à Beaune. Aussi, je tiens à faire part aux acteurs et aux partenaires de ce projet, dont le président de l’association qui porte le dossier, Aubert de Villaine, et le maire de Beaune et co-président de la Conférence territoriale, Alain Suguenot, la satisfaction qui est la mienne à la lecture de ce courrier officiel. Il nous reste, tous ensemble, à porter notre dossier jusqu’à son terme, jusqu’à l’entrée effective au patrimoine mondial, dès l’an prochain", conclut le maire de Dijon.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.