• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Christiane Taubira a participé à la réunion des “frondeurs” à La Rochelle

La ministre de la Justice Christiane Taubira, qui a été reconduite dans le gouvernement Valls II, s'est rendue samedi 30 août 2014 à une réunion des "frondeurs" socialistes, qui se tient en marge de l'université d'été du PS à La Rochelle. / © AFP PHOTO / XAVIER LEOTY
La ministre de la Justice Christiane Taubira, qui a été reconduite dans le gouvernement Valls II, s'est rendue samedi 30 août 2014 à une réunion des "frondeurs" socialistes, qui se tient en marge de l'université d'été du PS à La Rochelle. / © AFP PHOTO / XAVIER LEOTY

La ministre de la Justice Christiane Taubira, qui a été reconduite dans le gouvernement Valls II, s'est rendue samedi 30 août 2014 à la réunion des "frondeurs" socialistes, qui se tient en marge de l'université d'été du PS à La Rochelle. Des élus bourguignons y étaient aussi.

Par B.L. avec l'AFP



Christiane Taubira a participé à la réunion des "frondeurs" à La Rochelle

Reportage de Stéphane Robert et Fabien Madigou avec :
  • Arnaud Montebourg, ancien ministre de l'Economie
  • Christian Paul, député de la Nièvre (PS)
  • Christiane Taubira, Garde des Sceaux
  • Thomas Thévenoud, Secrétaire d'Etat chargé du Commerce extérieur, du Tourisme et des Français de l'étranger
  • Manuel Valls, Premier ministre

Les contestataires socialistes du club "Vive la gauche" ont fait salle comble samedi matin à la fac de lettres de La Rochelle, à quelques encablures de l'espace Encan, où se déroule l'université d'été du PS. Le député de la Nièvre Christian Paul a lancé l'appel de la Rochelle pour que"Vive la gauche". Ils ont demandé un "plan d'urgence" avec du "pouvoir d'achat supplémentaire", lors d'une réunion publique devant quelque 300 à 400 personnes.



"Vous croyez le Premier ministre intolérant ?"

Arnaud Montebourg n'a pas été vu à la réunion des frondeurs. En revanche, la ministre de la Justice y a fait une apparition. "C'est tout de même extraordinaire" que ma présence à un tel rassemblement étonne, a-t-elle lancé à la nuée de journalistes présents à la fac de lettres. "J'ai été invitée il y a plusieurs semaines, je crois qu'on peut entendre les débats. Je ne vois vraiment pas où est le problème. Je comprends que vous ayez besoin de dramaturgie...", a-t-elle ajouté.

Peu après, Christiane Taubira, qui n'a assisté que très brièvement à la réunion avant de repartir en vélo, a justifié sa présence en disant vouloir "prendre (sa) part" au débat politique. "Ce matin, j'y ai pris ma part et j'en assume les conséquences", a-t-elle lancé en souriant. "Vous croyez le Premier ministre intolérant ?", a-t-elle ajouté alors qu'on lui demandait si elle mettait en porte-à-faux l'exécutif.

"Nous n'avons pas le choix, nous devons refaire place à la politique. La politique, c'est le courage de s'interroger, dans la vie et dans la cité, sur les espaces que nous créons pour nous entendre, pour nous comprendre, pour nous disputer et pour nous rassembler", a lancé la garde des Sceaux.



"C'est très bien que ça se passe ainsi"

A son arrivée à La Rochelle, Manuel Valls a estimé que "la cohérence, la clarté, la cohésion voulues par le président de la République ne sont évidemment pas mises en cause" par la présence de Christiane Taubira à la réunion des socialistes frondeurs.

"Christiane Taubira est membre du gouvernement et a confirmé son engagement au président de la République et à moi-même, il y a une semaine, a-t-il déclaré. "C'est très bien que ça se passe ainsi, c'est bien que cette université d'été montre qu'il y a des débats, des discussions. Vous savez, le pays a des doutes, des interrogations, il a exprimé des colères et des frustrations à l'occasion du dernier scrutin, et il n'y aurait pas un débat ?", a poursuivi Manuel Valls.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Chambeire : les alpagas, un élevage pas comme les autres

Les + Lus