Piétons fauchés à Dijon : la Jeunesse Musulmane de France en Bourgogne refuse la stigmatisation

La rue Monge, l'un des cinq endroits où l'automobiliste a fauché des piétons. / © Théo Souman/France 3 Bourgogne
La rue Monge, l'un des cinq endroits où l'automobiliste a fauché des piétons. / © Théo Souman/France 3 Bourgogne

L’association Jeunesse Musulmane de France en Bourgogne (JMFB ) exprime « son soutien et sa solidarité » aux victimes du chauffard qui a percuté treize piétons à Dijon, en criant "Allahou Akbar" (Allah est grand).

Par B.L.


L’association présidée par Mohamed Ateb réagit dans un communiqué à propos du "rodéo fou et sanglant" qui s’est déroulé à Dijon dimanche 21 décembre 2014.

"Un automobiliste déséquilibré a provoqué, dimanche soir vers 20h, une série de collisions en plein centre-ville de Dijon et a percuté onze piétons ; bilan lourd : deux blessés graves et neuf autres blessés légers.
La Jeunesse Musulmane de France en Bourgogne (JMFB ) tient à exprimer son soutien et sa solidarité affectueuse aux victimes de cet incident dramatique.
La JMFB souhaite à ces victimes innocentes un prompt rétablissement pour qu’elles puissent passer les fêtes de fin d’années auprès de leurs familles et avec leurs proches.

Par la même occasion, la JMFB salue l’attitude responsable des autorités locales, préfectorale, de la Justice et celle du Ministre de l’Intérieur qui ont appelé à la prudence et mis en garde de tirer des conclusions hâtives pour éviter les amalgames.
La JMFB déplore l’attitude de certains médias et certains politiques qui se sont emparés de l’incident dramatique au risque de stigmatiser, une fois de plus, la partie musulmane de la nation et créer une psychose de peur dont notre pays peut s’en passer.

La JMFB appelle les politiques et les médias -notamment nationaux- à traiter ces incidents dramatiques isolés avec prudence et responsabilité et de ne pas faire d’amalgame.
La JMFB rappelle aussi qu’il fait bon vivre à Dijon et dans notre région et oeuvre pour que la cohésion sociale y reste toujours forte.
Nous appelons tous les acteurs de la société à cette attitude responsable qui évite amalgame et stigmatisation", conclut le communiqué.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Mouvement social à la SNCF : trafic très perturbé en Bourgogne

Les + Lus