Chômage : pourquoi François Rebsamen pense-t-il que l'année 2015 "sera meilleure" que 2014 ?

Le ministre du Travail et ex-maire de Dijon, François Rebsamen, "pense" que l'année 2015 "sera meilleure que l'année 2014" en matière de lutte contre le chômage, et qu'elle devrait "être le tournant".


Pourquoi "2015 devrait être le tournant" ?

"Quand la situation économique s'améliore, quand la formation est là, quand les outils sont en place, quand il y a cette confiance qui revient, je pense que l'année 2015 (...) sera meilleure que l'année 2014", a déclaré François Rebsamen dans l'émission "Questions d'info" LCP-France Info-Le Monde-AFP mercredi 11 mars 2015.

Interrogé sur une éventuelle baisse du chômage cette année, le ministre a répondu : "Je ne m'engage pas mais je le crois, parce que je l'espère." "2015 devrait être le tournant", a-t-il ajouté.

Le "frémissement de l'économie" s'est déjà "traduit par une diminution du nombre d'inscrits à Pôle emploi en janvier", a-t-il rappelé.
"Je ne parle pas d'une inversion de la courbe", a-t-il nuancé. "J'espère qu'on va assister à une stabilisation, d'abord du chômage, et ensuite une régression", a-t-il dit.

Quelle est la hausse de croissance prévue pour cette année?

"On fait tout pour cela, il y a les politiques de l'emploi, des emplois aidés, des emplois qui préparent en qualifiant, je pense aux emplois d'avenir, il y a le plan contre le chômage de longue durée (...) il y a toutes les capacités de retour à l'emploi de personnes qui en sont très éloignées, mais pour cela il faut de la croissance", a affirmé François Rebsamen.

"Il semblerait que nous allons avoir un petit surcroît de croissance, j'espère qu'il va être encore plus important que prévu. J'espère qu'on aura plus de 1% de croissance cette année", a-t-il poursuivi.

Avec 750 000 personnes qui arrivent sur le marché du travail chaque année et seulement 600 000 départs à la retraite, "il faut que l'on crée 150 000 emplois chaque année, pour faire diminuer concrètement le chômage", a rappelé le ministre.
"La France va créer de l'emploi", a-t-il promis, en ajoutant : "Est-ce-qu'elle va en créer suffisamment? Moi, je ne suis pas devin, je l'espère."

En janvier dernier déjà, François Rebsamen avait estimé à propos de 2015 : "Nous avons là, je crois, un alignement des planètes plutôt favorable".