Elections régionales : l'UDI obtiendra-t-elle de l’UMP ses trois têtes de liste ?

L'UDI négocie depuis des mois avec l'UMP en vue des élections régionales qui auront lieu en décembre. Le parti centriste tient à avoir trois têtes de listes, dont une en Bourgogne/Franche-Comté a confirmé l'entourage de Jean-Christophe Lagarde vendredi 22 mai 2015.


"Nous souhaitons l'union la plus large possible, mais contrairement aux rumeurs savamment entretenues, il ne peut pas y avoir d'accord global entre UDI et UMP pour les élections régionales si l'UDI ne conduit pas les listes en Bourgogne-Franche-Comté, dans le Centre et la Normandie", indique des proches de Jean-Christophe Lagarde, le président de l'UDI (Union des démocrates et indépendants).

Depuis le début des négociations, l'UDI réclame les têtes de liste pour Hervé Morin (Normandie), Philippe Vigier (Centre) et François Sauvadet (Bourgogne-Franche-Comté).

En Bourgogne-Franche-Comté, l'UMP a désigné comme chef de file l'ancien ministre Alain Joyandet.
Des articles de presse ont rapporté cette semaine que le député UDI François Sauvadet pourrait adhérer aux « Républicains », nouvelle appellation de l'UMP.

Jean-Christophe Lagarde et le président de l'UMP Nicolas Sarkozy se sont vus mercredi 20 mai pour discuter des régionales.

Par ailleurs, en Ile-de-France, la sénatrice Chantal Jouanno, candidate de la liste autonome UDI, et Valérie Pécresse, tête de liste UMP, ont examiné "des points de convergence" alors que la candidature du PS Claude Bartolone a rebattu les cartes. L'UMP tient son congrès samedi 30 mai prochain.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections régionales politique élections région bourgogne franche-comté fusion des régions réforme territoriale françois sauvadet
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter