• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Abandon du projet de prison à Lure : le maire est en colère

Archive : jugée vétuste et dangereuse pour les détenus et le personnel pénitentiaire, la prison de Lure avait été fermée en 2014. / © Maxppp
Archive : jugée vétuste et dangereuse pour les détenus et le personnel pénitentiaire, la prison de Lure avait été fermée en 2014. / © Maxppp

Eric Houley, maire de Lure ne comprend toujours pas l’abandon du projet de la nouvelle prison de Lure, annoncé mardi par le ministère de la Justice. Il a été reçu jeudi matin par le Préfet de Haute-Saône.
 

Par P.S.

Dans son bureau à la mairie, Eric Houley en aura passé du temps, à travailler sur le dossier de reconstruction de la prison de Lure.

Un dossier officiellement enterré mardi, ce qu’Eric Houley ne comprend pas. Dans la presse, il découvre des maires qui refusent d’accueillir des prisons qui leur sont imposées, comme à Noiseau en région parisienne.
Abandon du projet de prison à Lure : le maire est en colère
Intervenants : Eric Houley, Maire de Lure (PS) Reportage : Frédéric Buridan, Camille Saiseau

« Il faudrait peut-être se tourner d’abord vers ceux qui veulent accueillir ce type de structures, estime-t-il. Les prisons c’est un mal nécessaire, ce n’est pas très sexy mais il en faut parce que la société n’est pas parfaite. » Ce qui l’agace : « Voir des élus qui refusent l’implantation proposée par Monsieur Macron et son équipe et des élus qui sont sacrifiés pour des raisons tout à fait obscures et fallacieuses ».

En colère, Eric Houley a demandé un rendez-vous au Préfet de Haute-Saône, qu’il a rencontré jeudi matin.

« Je lui ai demandé de travailler sur les projets locaux qui sont les nôtres, de regarder les financements sur ces projets, de les bonifier. Je lui ai demandé aussi d’examiner notre situation au regard de la dotation globale de fonctionnement parce qu’à force de perdre régiment, commissariat, tribunal, prison, nous perdons des habitants » , précise-t-il.

Une réaction de l’Etat est maintenant attendue.
 

Sur le même sujet

Le départ de Bruno Le Maire sous les huées

Les + Lus