Affaire Alexia Daval : l'instruction est terminée, le procès de Jonathann Daval prévu en 2020

Alexia Daval / © France 3 Franche-Comté
Alexia Daval / © France 3 Franche-Comté

Un peu plus de deux ans après la mort de la jeune femme retrouvée morte dans un bois près de Gray (Haute-Saône), la justice en a terminé avec l'instruction de l'affaire confirme le parquet.

Par Sophie Courageot


L'information judiciaire du meurtre d'Alexia Daval, reconnu par son mari Jonathann, est close, annonce le procureur de la République de Besançon Etienne Manteaux. "L'instruction du dossier Daval a été clôturée par le magistrat instructeur" qui "estime que tout ce qui a été utile à la manifestation de la vérité a été demandé", a déclaré le procureur ce mardi 18 novembre. Le mari d'Alexia Daval est mis en examen pour meurtre sur conjoint. 

Le magistrat, a précisé que "plus de 50 expertises ont été diligentées" pour ce dossier qui a mobilisé "d'énormes moyens techniques". Le "parquet de Vesoul a un mois pour régler le dossier" a encore indiqué Etienne Manteaux, le juge d'instruction devant ensuite décider ou non "du renvoi devant la cour d'assises et du motif de mise en accusation".


Devant la cour d'assises, un procès de Jonathann Daval sur plusieurs jours


L'avocat de Jonathann Daval Me Schwerdorffer se dit satisfait de la clôture de l'instruction bouclée en deux ans. "Ce qui est intéressant maintenant, c'est de savoir quelle qualification sera retenue par le juge, on s'attend à celle d'homicide involontaire" explique l'avocat. Le pénaliste qui défend depuis le début de l'affaire Jonathann Daval s'attend à un procès devant les assises de Haute-Saône sur une durée de 4 à 5 jours, peut-être une session spéciale avec uniquement cette affaire. "Nous aurons un procès plus éclairé. Les thèses de complicité, d'empoisonnement volontaire ont été écartés lors de l'instruction... Les débats seront denses, les témoins interrogés nombreux, il faudra comprendre ce qui s'est passé" ajoute l'avocat de Jonathann Daval.
    
Dans la nuit du 27 au 28 octobre 2017, la jeune femme avait trouvé la mort au domicile conjugal lors d'une violente dispute au sein du couple. Le mari de la jeune employée de banque de 28 ans a avoué en décembre 2018 être le meurtrier de sa femme. Jonathann Daval est toujours incacéré à la prison de Dijon en cellule individuelle. Son procès pourrait avoir lieu au premier semestre 2020 devant la cour d'assises de Haute-Saône à Vesoul. Le mari d'Alexia Daval encourt devant les assises une peine pouvant aller jusqu'à la perpétuité. 


"Je l'ai frappée, je voulais qu'elle se taise"

Juste avant la clôture de l'instruction, un dernier élément important a été communiqué à la justice, le rapport psychiatrique sur Jonathann Daval

C'est la dernière pièce importante que les avocats attendaient au dossier Alexia Daval. Ce rapport qu'ont pu lire les journalistes du Point décrit une situation difficile sur le plan conjugal. Avec un couple en difficulté autour d'un désir d'enfant. "Elle est devenue violente, en paroles et en actes, et m'humiliait en me disant que j'étais bon à rien, que je n'étais pas un mec" aurait expliqué Jonathann Daval à l'expert. Le soir du drame, tout a basculé. Jonathann Daval aurait confié à l'expert n'avoir jamais été violent par le passé. "Je me demande comment on peut en arriver à faire une telle chose. Je n'ai jamais été violent, la psychologue (de la prison) m'a dit que c'était la "cocotte-minute" qui avait explosé. Ce soir-là, c'est la première fois que je frappais quelqu'un" aurait confié Jonathann Daval à l'expert. "T'es pas un homme". Ces mots d'Alexia Daval auraient poussé Jonathann Daval à l'irréparable. "Elle m'a dit, tu n'es pas un homme ! Elle m'a frappé avec les pieds et les mains, elle m'a poussé, alors je l'ai bloquée, je l'ai étranglée, et je l'ai frappée, je voulais qu'elle se taise" cite le magazine Le Point.  


Le procès de Jonathann Daval est très attendu par les parties civiles. Dans cette affaire ultra-médiatisée, la famille de la jeune femme a énormément souffert. Jonathann Daval avait avoué en janvier 2018 avant de se retracter l'été pour accuser son beau-frère et sa belle famille d'être impliqués dans la mort de la jeune femme. Lors de la reconstitution des faits en juin 2019, Jonathann Daval a avoué être l'unique l'auteur de la mort de la jeune femme, il a reconnu avoir tenté de carboniser le corps de celle-ci transporté de nuit dans son véhicule professionnel dans un bois à quelques kilomètres du domicile du couple. 

Lire les derniers articles sur l'affaire Alexia Daval

Sur le même sujet

Les + Lus