Affaire Benalla : Guillaume Larrivé suspend sa participation à la commission d’enquête

Publié le Mis à jour le
Écrit par Valentin Chatelier avec AFP
Guillaume Larrivé au conseil national du parti Les Républicains, à la maison de la Mutualité, en janvier 2018
Guillaume Larrivé au conseil national du parti Les Républicains, à la maison de la Mutualité, en janvier 2018 © Thomas Padilla/MAXPPP

Le député de l’Yonne (LR), Guillaume Larrivé, a annoncé jeudi 26 juillet qu’il suspendait sa participation à la commission d’enquête de l’Assemblée nationale sur l’affaire Benalla. Il en est co-rapporteur.
 

Guillaume Larrivé dénonce "une parodie". Le député de l’Yonne (LR) est co-rapporteur de la commission d’enquête de l’Assemblée nationale sur l’affaire Benalla. Mais ce dernier a suspendu sa participation. "Tant que la commission d’enquête n’aura pas retrouvé un mode de fonctionnement permettant la manifestation de la vérité, je suis contraint de suspendre ma participation à ce qui n'est devenu hélas qu'une parodie", a-t-il lancé en pleine commission.
 
Il dénonce notamment le refus de la présidente de la commission, Yaël Braun-Pivet (LREM), d’accéder à ses demandes d’audition. Le député LR veut auditionner Ismaël Emilien, conseiller spécial d’Emmanuel Macron, ainsi que Patrick Strzoda, directeur de cabinet du chef de l’Etat. Un moyen selon lui d'obtenir des "pièces indispensables à la compréhension des chaînes de reponsabilités". 

"Je constate pour le déplorer que la corapporteure [...] avec le soutien des seuls députés du groupe LREM [...] rejette ces demandes et je pose la question: est-ce que l'Elysée souhaite torpiller les travaux de notre commission ?", a demandé Guillaume Larrivé.
 
La présidente de la commission d'enquête, Yaël Braun-Pivet, a dénoncé ces propos. "Les Républicains souhaitent bloquer les institutions mais la commission des Lois continuera à fonctionner", a-t-elle expliqué.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.