• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

L'ambroisie, une plante américaine, arrivée en Bourgogne avec le fourrage des chevaux en 1918

© Pathé-Gaumont
© Pathé-Gaumont

L"ambroisie, cette plante très allergisante est bien présente en Bourgogne, notamment dans la Nièvre, en Saône-et-Loire et en Côte-d'Or. Dans ce dernier département, elle a été identifiée dès 1955, à Lux, sur un site où était stationnées les troupes américaines pendant la Première Guerre mondiale.

Par Caroline Jouret



L'ambroisie est une plante originaire d'Amérique du Nord. Comment est-elle arrivée en Europe?  La littérature scientifique explique qu'elle aurait été importée initialement au 18e siècle pour faire partie de collections dans des jardins botaniques. En France, elle serait apparue pour la première fois dans l'Allier en 1863.

L'ambroisie est aussi arrivée par l'intermédiaire d'importation de semences de légumineuses, au cours du 19e siècle. Une mauvaise herbe, disséminée dans les parcelles cultivées, qui se retrouve dans les récoltes en même temps que la moisson. Pendant la Première et la Seconde Guerre mondiale, c'est ainsi que des graines d'ambroisie ont été transportées avec le matériel américain à destination de l'Europe. C'est le cas notamment en Bourgogne.

En Côte-d'Or, où les Américains avaient construit, en 1917, un camp vétérinaire dédié à soigner les chevaux blessés au cours des combats, des graines d'ambroisie sont certainement arrivées, mêlées au fourrage. L'ambroisie a proliféré sur les lieux, notamment dans des gravières, ce que rapporte un article publié dans le Monde des Plantes en 2006 (reprenant une étude de l'INRA à Dijon).
 
En 1955 le botaniste, écrivait : "La  situation  est  assez exceptionnelle  avec une  forte  densité  d’ambroisies  sur plusieurs  hectares,  certaines  zones  présentant  100  %  de recouvrement  sur  la  partie  la  plus  profonde."    

 
L'ambroisie s'est installée en Saône-et-Loire et dans la Nièvre depuis un siècle. Elle est aussi présente en Côte-d'Or et dans l'Yonne.
L'ambroisie s'est installée en Saône-et-Loire et dans la Nièvre depuis un siècle. Elle est aussi présente en Côte-d'Or et dans l'Yonne.
 

Comment se débarrasser de l'ambroisie ?


L'ambroisie, plante opportuniste, se développe particulièrement bien dans les espaces sauvages, sur les bords de route, dans les chemins.
Seule façon de l'éradiquer : l'arrachage avant que la plante ne monte à graines. Dans le sol, les graines conservent leur pouvoir germinatif pendant une dizaine d'années. 

La période où elle est la plus nocive, celle où elle émet des pollens, s’étend d’août à octobre. Elle cause des rhinites, des démangeaisons, de l'eczéma...

Mis à part la désensibilisation par immunothérapie, il n'existe pas de traitement autre que des anti-histaminiques. Il est conseillé de ne pas sortir en cas de forte chaleur, de vent et pendant les pics de pollutions car ils favorisent l’émission de pollen. Suivez les conseil donnés par l'Association Française d'Etudes des Ambroisies ( AFEDA)
 




 

A lire aussi

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus