• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Anaïs Bescond, Chevalier de la Légion d'honneur

Anaïs Bescond, médaille d'or et double médaille de bronze en biathlon aux jeux Olympiques de PyeongChang / © FRANCK FIFE / AFP
Anaïs Bescond, médaille d'or et double médaille de bronze en biathlon aux jeux Olympiques de PyeongChang / © FRANCK FIFE / AFP

Anaïs Bescond, médaille d’or et double médaille de bronze en biathlon, vient d'être nommée Chevalier de la Légion d'honneur par le président de la République. Une distinction publiée au Journal officiel de ce mercredi 10 avril. 

Par AFP

Le biathlète Martin Fourcade et la skieuse paralympique Marie Bochet, couverts d'or aux Jeux d'hiver de Pyeongchang en février, ont été
élevés, eux,  au rang d'officier de la Légion d'honneur, parmi les médaillés distingués par le président de la République, selon le Journal officiel de mercredi.
Fourcade, devenu le Français le plus titré des Jeux olympiques (5 médailles d'or, dont trois à Pyeongchang) et Marie Bochet, qui a le même statut aux Paralympiques d'hiver (8 or, dont quatre à Pyeongchang), étaient déjà chevaliers. Ils accèdent au rang d'officier, le deuxième de cette distinction, avant celui de commandeur, grand officier et grand croix.

Neuf autres médaillés d'or français aux Jeux olympiques et paralympiques sont nommés au grade de chevalier de la Légion d'honneur, dont Anaïs Bescond (biathlon), Marie Dorin (biathlon), et Perrine Laffont (ski acrobatique).

Le champion olympique de snowboard Pierre Vaultier reçoit lui le grade d'officier de l'ordre national du mérite, tandis que onze autres médaillés d'argent et de bronze en Corée du Sud sont faits chevaliers de cet ordre. Certains médaillés, comme le skieur alpin Alexis Pinturault, en argent en combiné et en bronze en géant à Pyeongchang, étaient déjà décorés.

Sur le même sujet

Chenôve : de nouvelles voitures ont brûlé en ville

Les + Lus