AOP, AOC, IGP : voici les ingrédients pour un apéritif ou un repas 100 % Bourgogne Franche-Comté

Du vin à la saucisse en passant par le beurre et le cassis, la Bourgogne-Franche-Comté ne manque pas de joyaux culinaires. Parmi eux, bon nombre de produits sont estampillés AOC, AOP ou IGP. Tour d'horizon. 
La Bourgogne comme la Franche-Comté sont souvent associés à leur terroir et à leurs joyaux culinaires. Mais savez-vous combien d'appelations possèdent les produits de la gastronomie locale ? Qu'il s'agisse d'appelations d'origine protégée en vigueur en Europe (AOP), d'Appelation d'origine contrôlée (AOC) pour la France, ou encore d'Indication géographique protégée (IGP), de nombreux produits possèdent ces labels, garants de qualité. Il y en a plus de 130 ! Ils permettent, en plus, de souligner un lien entre le produit et son terroir.
 

Saucisse de Morteau, Volaille de Bresse


Pour l'apéritif, la charcuterie fait partie des indéboulonnables. En Franche-Comté, la saucisse de Morteau, le Jésus de Morteau ainsi que la saucisse de Montbéliard possèdent une IGP. Toujours en Franche-Comté, mais concernant les pièces de viande, le porc de Franche-Comté est reconnu par une IGP.

Dans la Bresse, la volaille fait le plein avec le poulet de Bresse, la Poularde de Bresse, Chapon de Bresse, dinde de Bresse. Une dizaine de communes du sud de la Sâone-et-Loire possèdent le label AOP. 

Toujours concernant la volaille, volailles de Bourgogne et la volailles du Charolais possèdent un IGP. Dans le Charolais, c'est aussi le boeuf qui est reconnu par un IGP. Au  total 8 appelations, 3 AOP et 5 IGP. Mais en volume, ce son les saucisses de Morteau et de Montbéliard qui l'emportent haut-la-main avec près de 10 000 tonnes produites chaque année. 

Aux marges de la région, on peut aussi citer d'autres appelations qui peuvent être produites en Bourgogne Franche-Comté: Agneau de Bourbonnais, Porc d’Auvergne, Volailles d’Auvergne, Volailles de l’Orléanais, Volailles du Berry, Volailles du Forez, Volailles du Gâtinais, Volailles du plateau de Langres, Volailles de l’Ain et le bœuf de charolles. 

 
 

13 fromages AOP en Bourgogne-Franche-Comté

Au rayon des fromages, la Bourgogne-Franche-Comté fait le plein avec 13 fromages d'appelations d'origine protégée. Le tiers de la production française de produits laitiers labélisée est d'ailleurs produite en Franche-Comté.

Le plus connu, c'est le Comté avec plus de 50 000 tonnes produites chaque année contre moins de 2 000 pour l'Epoisses. Parmi les autres fromages au lait de vâche, on peut citer le Morbier, le Mont d'Or ou encore le Chaource produit uniquement dans l'Yonne et le Bleu de Gex dont la production se répartit entre Franche-Comté et Rhône-Alpes. A noter que, proche de la Suisse, la région produit également un peu d'Emmental et de Gruyère.

En Saône-et-Loire, deux fromages de chèvre possèdent une AOP : le Mâconnais et le Charolais. 

Originaire du plateau éponyme au nord de la Côte-d'Or, aux confins de la Haute-Marne, le Langres est reconnaissable notamment par la "cuvette" à son sommet. Elle est provoquée par le fait que le fromage n'est pas retourné durant son affinage. Sa zone de production se situe principalement en Haute-Marne, mais plusieurs communes de Côte-d'Or en font partie. En Saône-et-Loire et en Côte-d'Or, le Chaourche, le Charolais et le Mâconnais bénéficient de cette appelation. Tous ces fromages sont à pâte molle. 
 

Saviez vous que la région produit également du beurre et de la crème ? 

C'est en Bresse que l'on peut les trouver. La crème de Bresse et le beurre de Bresse sont produits en quantités encore modestes, ce qui représente tout de même plusieurs centaiens de tonnes par an. Les 2 appelation d'origine protégée ont été accordées en 2012. 

 
 

Spiritueux, cassis, miel... 

Plusieurs spiritueux comme la fine de Bourgogne, le marc de Bourgogne, celui du Jura et le Kirsch de Fougerolles possèdent leur AOC.
Le cassis de Bourgogne et le cassis de Dijon ont leur IGP. 

Depuis 2009, la moutarde de Dijon possède son IGP. Le miel de sapin des Vosges, quant à lui bénéficie d'une AOP.  
 

Vin : 97 AOP en Bourgogne-Franche-Comté 

Difficile d'évoquer le vignoble français sans parler de la Bourgogne. En plus des Climats classés au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 5 ans, il existe 84 Appelations d'Origine Contrôlé. Soit 23 % des appelations françaises dans le domaine du vin. De la Côte-d'Or, où l'on retrouve pêle-mêle Gevrey-Chambertin, Beaune, Fixin, jusqu'à l'Yonne et le célèbre Chablis, en passant par la Saône-et-Loire : Chagny, Givry, Cluny et la Nièvre avec Pouilly, tous les départements de Bourgogne sont concernés.

En Franche-Comté, c'est le vin du Jura qui fait figure de chef de file avec plusieurs AOP : Crémant, Macvin, Côtes du Jura, Arbois, Château-Chalon et l’Etoile

 


 

Vin, viande, fromage... où se situent les principales appellations d'origine contrôlé de Bourgogne ? 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gastronomie culture vins