• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Attentats du 13 novembre à Paris : il y a trois ans, des terroristes tuaient 130 personnes et en blessaient 350

Une plaque commémorative en hommage aux 90 victimes des attentats du 13 novembre 2015 au Bataclan dans le 11e arrondissement de Paris. / © Aurelien Morissard - MAXPPP
Une plaque commémorative en hommage aux 90 victimes des attentats du 13 novembre 2015 au Bataclan dans le 11e arrondissement de Paris. / © Aurelien Morissard - MAXPPP

Dans la soirée du vendredi 13 novembre 2015, des attentats jihadistes ont fait 130 morts et 350 blessés à Paris et près du Stade de France. Huit victimes tombées sous les balles étaient originaires de Bourgogne-Franche-Comté.
 

Par B.L.


Ce mardi 13 novembre 2018 on commémore des événements tragiques qui ont fait 130 morts et plus de 350 blessés dans la salle de concert du Bataclan, à des terrasses de bar et restaurant à Paris et près du Stade de France :
 

-dans la soirée, des terroristes ont fait irruption dans la salle de concert du Bataclan, dans le 11e arrondissement,  où avait lieu un concert de rock. Ils ont tiré en plein dans la foule en criant Allah Akbar. Un carnage qui a fait 90 morts. 

-plusieurs fusillades ont aussi fait de nombreuses victimes, notamment rue Bichat (Xe arrondissement) et rue de Charonne (XIe arrondissement).

-trois explosions ont retenti aux alentours du stade de France, où se déroulait un match amical France-Allemagne.

 

 

Huit morts en Bourgogne-Franche-Comté 

En Bourgogne, six personnes ont trouvé la mort lors de ces attentats :

-quatre victimes bourguignonnes font partie des tués du Bataclan :
-Yannick Minvielle, 39 ans
-Baptiste Chevreau, 24 ans
-Mayeul Gaubert, 30 ans
-Fabian Stech, 51 ans

-deux sœurs, originaires du Creusot, ont été abattues à la terrasse d'un restaurant rue de Charonne : Halima Saadi, 34 ans et Hodda Saadi, 33 ans.


En Franche-Comté, Cédric Gomet et Lucie Dietrich sont eux-aussi tombés sous les balles des terroristes.
Cédric Gomet, 30 ans, a été tué au Bataclan et Lucie Dietrich, 37 ans, a été fauchée au Café "Bonne Bière".


 
© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

 

Des blessés qui tentent de se reconstruire 

D’autres ont survécu, mais ils restent à tout jamais marqués par cette nuit d’horreur : c’est le cas notamment Carole Ackermann ou Khaled Saadi.

Gaëtan Honoré, qui à l’époque était enseignant dans la Nièvre, se souvient comme si c’était hier de cette soirée du 13 novembre 2015 au Bataclan. Il a été protégé par le cadavre d’un homme qui est tombé sur lui et dont le corps l’a protégé des balles. Aujourd’hui encore, "parfois, je perçois son souffle sur ma nuque et puis le sang qui coule dans mon oreille", dit-il.


 


Pour les proches aussi, les souvenirs sont encore très douloureux. 
Les parents de Cédric Gomet ont refusé la médaille des victimes du terrorisme pour leur fils et n’iront pas aux cérémonies officielles.
 

Quel est le programme des commémorations ?


Trois ans après, un hommage national est rendu mardi aux victimes des attaques du 13 novembre 2015 avec un cortège qui reliera les six lieux des attentats jihadistes les plus meurtriers commis en France, de Saint-Denis à Paris.

-Un cortège partira du Stade de France, au nord de Paris, où trois premiers jihadistes s'étaient fait exploser, tuant une personne et faisant des dizaines de blessés, atteints par les projectiles contenus dans leurs ceintures explosives.
-Vers 9h30, le cortège arrivera vers les terrasses des bars et restaurants parisiens visées par les fusillades, où 39 personnes ont trouvé la mort : le Carillon et le Petit Cambodge, la Bonne Bière, le Comptoir Voltaire - où un jihadiste s'était fait exploser - et enfin, la Belle équipe.
-A 11h, le parcours s'achèvera devant le Bataclan, la salle de concert du 11e arrondissement où 90 personnes ont été assassinées.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus