Autun : Elle va perdre la vue, ils s'offrent un voyage autour du monde avant qu'il ne soit trop tard

Quand ils voyagent, Marie et Corentin sont suivis sur les réseaux sociaux par des milliers d'internautes ainsi que par deux écoles. Basés à Autun, ils ont déjà visité plus de 25 pays. Marie est atteinte du syndrome d'Usher qui entraîne la perte progressive de la vue et de l'audition. 

Marie et Corentin ont aménagé un fourgon dans lequel ils vivent et voyagent partout dans le monde.
Marie et Corentin ont aménagé un fourgon dans lequel ils vivent et voyagent partout dans le monde. © Sourires Autour du Monde

Ils ont tout vendu pour pouvoir réaliser leur projet : maison, meubles, voiture... Dix ans d'économies pour acheter la fourgonnette qu'ils ont aménagée pour leurs voyages. De retour à Autun (Saône-et-Loire) pour quelques semaines, ils sont hébergés par un ami dans une maison qu'il n'occupe pas.

Leur premier départ en voyage remonte au 15 juin 2018 et depuis ils ont déjà visité 25 pays ! Le Japon, les Philippines, la Finlande, les Emirats Arabes Unis, les Etats-Unis, entre autres...

"Une envie irrépressible de découvrir d'autres cultures et de partager cette aventure"

Marie et Corentin sont nés en France, mais ils se sont rencontrés au Québec où ils travaillaient chacun de leur côté. Lui était développeur web, et elle, avait un petit job dans un supermarché. Tout de suite, ils se sont trouvés un point commun : une irrépressible envie de voyager. 

De cette envie est née un projet qu'ils ont mûri ensemble et qu'ils ont baptisé " Sourires autour du Monde". 

Ce projet qui tient en deux mots " rencontrer et s'investir" englobe plusieurs objectifs :

Voyager est une chose, mais avoir un but est bien plus enrichissant et productif.

Marie et Corentin (Sourires autour du Monde)

durée de la vidéo: 02 min 50
Autun : Elle va perdre la vue, ils s'offrent un voyage autour du monde avant qu'il ne soit trop tard

"Je ne peux pas me permettre d'attendre"

Marie est atteinte d'une maladie génétique, le syndrome de Usher, qui engendre une perte progressive de la vue et de l'audition.

" Concrètement, ça se traduit pour moi par un sentiment de sursis et un port systématique d'appareils auditifs depuis l'âge de 5 ans ainsi que des lunettes. Mon champ visuel se rétrécit doucement au fil des années".

"En tant que couple, ce n’est pas dans notre nature de remettre nos projets à quand on sera en vacances ou à la retraite", dit-elle. "Ajoutez à cela, qu’à titre personnel, l’évolution incertaine de ma maladie renforce cette tendance naturelle à vivre dans le présent". 

 "Le handicap, la déficience, le déficit, la perte d’autonomie, appelez cela comme vous le voulez, ne sont pas une fin en soi, et ne doivent pas être synonyme de limites".

Marie et Corentin ont noué un partenariat avec l'association Vue d'Ensemble. Ils aimeraient disent-ils, "se porter ambassadeurs et faire lien entre leur contact associatif français et leurs homologues dans le monde", mais aussi "apporter une bouffée d'optimisme à toute personne rencontrant des difficultés".

Stoppés par la crise du Coronavirus-Covid 10

Il y a un an, en février 2020, Marie et Corentin étaient au Canada et leur intention était de traverser les deux Amériques en passant par le Mexique pour aller jusqu'en Patagonie. Mais la pandémie de coronavirus-Covid 19 a bouleversé leur projet. 

En mars 2020, ils ont dû interrompre leur voyage, laisser leur fourgon en garde au Canada et rentrer en France en espérant qu'ils pourraient repartir bientôt.

La crise sanitaire s'étant installée, en septembre ils sont retournés au Canada pour faire revenir leur fourgon en France, par bateau, et sont revenus pour passer le reste de l'année en famille.

En janvier 2021, ils ont tenté de repartir cette fois-ci dans la péninsule ibérique. Au programme: le Portugal et l'Espagne. Mais le voyage a de nouveau tourné court.

Compte tenu de la situation sanitaire nous estimons qu’il est préférable d’arrêter nos pérégrinations quelques temps. 

Marie et Corentin ( Sourires autour du Monde)

Marie et Corentin sont bien sûr prêts à repartir dès que possible vers de nouvelles aventures et de nouveaux sourires à partager.

Les écoles qui suivent le projet : 

  • L'école de Barraux (Isère) : Corentin y a été élève.
  • L'école Sainte-Marie à Autun ( Saône-et-Loire)
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
handicap société insolite éducation nature