Bannière résultats municipales

Auxerre, Montceau, Auxonne : quelles alliances pour le deuxième tour des municipales ?

Dans 15 des 18 communes de plus de 3500 habitants dans lesquelles vous voterez le 28 juin en Bourgogne, le nombre de listes peut encore varier. Mais c'est surtout dans quelques communes que l'issue du scrutin va dépendre des discussions qui ont repris depuis l'annonce du deuxième tour. 

Guy Ferez , le maire sortant d'Auxerre, soutenu par le PS et LREM va-t-il fusionner avec la liste EELV?
Guy Ferez , le maire sortant d'Auxerre, soutenu par le PS et LREM va-t-il fusionner avec la liste EELV? © FTV
Un entre-deux tours de 15 semaines, le plus long de l'histoire politique française : la donne de l'entre-deux tours a largement changé pour ces élections municipales.
Les tractations qui se déroulent d'habitude en quelques heures , l'oeil sur l'horloge ont pu mûrir au fil des semaines . Dans 15 des 18 communes, techniquement, le nombre de listes peut encore varier. Mais concrètement, les négociations de coulisses concernent quelques villes où des alliances et des ralliements penvent modifier ou amplifier les dynamiques du premier tour . 

A Auxerre, les écologistes au centre du jeu


La préfecture de l'Yonne bruissait de rumeurs et elle se sont confirmées ! La tête de liste EELV Maud Navarre a annoncé le retrait de sa liste et tout le monde attend un (très possible) ralliement au maire sortant Guy Ferez. Il faut dire que la configuration du premier tour était  propice à de multiples hypothèse. Le maire sortant, Guy Ferez a en effet été devancé de 331 voix par le candidat de droite Crescent Marault. Il devait  donc chercher de nouvelles marges de manoeuvres , pendant que Crescent Marault ne pouvait  se contenter de sa dynamique du premier tour pour espérer devancer un maire qui aura été en première ligne pendant la crise .
Et à Auxerre , deux listes écologistes s'étaient qualifiées . Deux listes issues en réalité d'une même famille locale, qui s'étaient déchirées sur le sujet du "leadership" entre Denis Roycourt et Maud Navarre. Sauf qu'un remariage ne pouvait leur donner un total de voix  susceptible de l'emporter .
C'est le calcul de Maud Navarre qui n'a pas pris la main tendue par l'autre liste écologiste. Plutôt qu'une candidature de témoignage, qui placerait EELV dans l'opposition sans aucun pouvoir, Maud Navarre se place donc en posture de "faiseuse de roi" avec une éventuelle deuxième position sur la liste du maire sortant,  on parle de 7 places pour ses co-listiers, et des exigences environnementales fortes .
Reste à connaitre le choix de l'autre liste  écologiste (maintien, retrait ou ralliement) et surtout celui des électeurs écologistes du premier tour . S'ils suivent la stratégie de leur parti, ils aideront Guy Ferez, s'ils se rebellent, c'est Crescent Marault qui pourrait garder sa dynamique...

Un bloc des gauches à Montceau ?


A première vue, Marie-Claude Jarrot, la maire de droite de Montceau en Saône-et-Loire a réussi son premier tour, avec 40 % des voix . Mais une addition peut l'empêcher de dormir, l'addition des voix des deux candidats de gauche Laurent Selvez et Eric Commeau : 1541 voix pour elle, 1664 pour eux .
Sauf que cette addition est un scénario qui se heurte à la réalité d'une franche opposition  entre les deux héritiers de l'ancien maire socialiste Didier Mathus. Un entre deux-tours classique n'aurait pas favorisé un rapprochement . Mais le nouveau délai, plus long , donne une nouvelle chance à la négociation, et un nouveau suspens.

Auxonne, deux ou trois.


A Auxonne, en Côte d'Or, la succession de l'ancien maire LR Raoul Langlois pouvait au soir du premier tour sembler offerte à l'ancien conseiller d'opposition Jean-François Coiquil, soutenu par LREM. La conseillère régionale Nathalie Roussel , suivie par un certain nombre de membres de l'équipe sortante n'arrive qu'en troisième position. Il semblait inconcevable en mars qu'elle se range derrière le deuxième Fabrice Vauchey pour l'aider à combler son retard.  Mais cet entre-deux tours exceptionnellement long pourrait avoir permis une amorce de négocation. Les prochains jours seront décisifs.
 
Comme ils le seront à Monéteau, à Villeneuve-sur-Yonne, à Cosne-sur-Loire, à Varennes-Vauzelles Charnay-les-Macon ou encore à Cluny...

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter