Baume-les-Dames : un campement des “gilets jaunes” volontairement incendié

La cabane, située près de l'A36, a été complètement détruite par le feu. / © Emmanuel Rivallain / France 3
La cabane, située près de l'A36, a été complètement détruite par le feu. / © Emmanuel Rivallain / France 3

L'incendie serait d'origine criminelle, d'après les enquêteurs. Mais cet incident n'a pas enrayé la volonté des "gilets jaunes" qui veulent maintenant installer une caravane sur ce terrain.

Par MD avec ER

C'était un campement établi depuis le début du mouvement, le 17 novembre, par les "gilets jaunes". Leur cabane située à Baume-les-Dames, dans le Doubs, a été complètement détruite par le feu dans la nuit de merdredi à jeudi 31 janvier.

Les gendarmes ainsi que la brigade cynophile sont venus pour constater les dégâts et établir les causes de l'incendie. Trois départs de feu et des traces d'hydrocarbures ont été relevés dans la cabane, de quoi prouver qu'il s'agit d'un acte criminel.
 

C'est un particulier qui a prévenu les pompiers dans la nuit, autour de 4h30, en voyant les flammes. Heureusement, personne ne se trouvait dans la cabane au moment de l'incendie. Et à 100m de ce campement situé près de la sortie de l'A36, un autre avait déjà été incendié quelques semaines en arrière.

 

"L'incendie nous motive encore plus !"


Sur place, les "gilets jaunes" racontent que des gendarmes et des employés de la Préfecture s'étaient déplacés la veille pour prendre des mesures de la cabane. En effet, le code de l'urbanisme prévoit que toute édification de plus de 20 m² doit faire l'objet d'un permis de construire, même si cette cabane se situe sur un terrain privé.
 

"Les représentants de l'Etat ont même mesuré les palettes qui permettent d'aller jusqu'à la cabane sans patauger dans la boue ou la neige. Elles ont été comptées comme une terrasse. Ce qui a permis de dépasser les 20m² !", déclare l'un d'entre eux.

"Est-ce un acte de malveillance venant de personnes qui n'aiment pas notre mouvement ? Nous ne savons pas encore", explique un autre "gilet jaune". Mais cet incendie n'a en rien enrayé leur volonté. Les occupants sont plus que jamais décidés à rester sur place : "l'incendie nous motive encore plus !". Ils réfléchissent à d'autres formes d'abris, comme une caravane.

Nous les avions rencontré il y a quelques semaines, quand une dizaine de "gilets jaunes" passait ses week-end dans cette cabane tout-confort. Reportage de Emmanuel Rivallain et Florence Petit.
 
A Baume-les-Dames, comment une cabane en bois est devenu le lieu de vie des "gilets jaunes"

 

Sur le même sujet

Episode 4

Les + Lus