Bourgogne : des centaines d'agriculteurs manifesteront devant les préfectures mardi 22 octobre

A l'occasion d'une mobilisation nationale, plusieurs tracteurs doivent investir les grandes villes de la région, ce mardi 22 octobre. / © Jean-François Fernandez/MaxPPP
A l'occasion d'une mobilisation nationale, plusieurs tracteurs doivent investir les grandes villes de la région, ce mardi 22 octobre. / © Jean-François Fernandez/MaxPPP

A l'occasion d'une journée nationale d'action, les syndicats agricoles de la FNSEA et des Jeunes Agriculteurs ont prévu plusieurs manifestations devant les préfectures de la région, ce mardi 22 octobre. Les agriculteurs se mobilisent contre la "déconsidération" de leur métier.

Par Antoine Belhassen

Le 8 octobre dernier, ils avaient tenté de se faire entendre avec une "opération escargot" sur l'autoroute A6. Ce mardi 22 octobre, les agriculteurs bourguignons reviennent mais, cette fois-ci, devant les préfectures de la Côte-d'Or, de la Nièvre et de la Saône-et-Loire.

Quelques actions d'envergure, comme le "bachâge" des préfectures, d'autres "opérations escargot" ou encore des barbecues improvisés, sont prévues dans la matinée... L'objectif : interpeller le gouvernement sur une situation toujours plus tendue, comme en témoigne Antoine Carré, président des Jeunes Agriculteurs de la Côte d'Or :

Les agriculteurs sont de plus en plus victimes d'un 'agribashing'. Depuis près de deux ans, le climat est délétère : certains de mes collègues sont insultés ou encore agressés par des personnes qui ne reconnaissent pas notre profession. Les propriétés font parfois l'objet d'intrusion. J'ai peur qu'il y ait un drame un jour.

Des centaines de tracteurs attendus dans les centres-villes


Les agriculteurs comptent également protester contre les accords de libre-échange et la surtransposition (à savoir l'accumulation de normes françaises et européennes qui pourrait mener à une concurrence déloyale entre une entreprise locale et étrangère).

"Nous n'avons pas le sentiment d'avoir été entendus le 8 octobre dernier. On nous demande de produire plus propre mais les accords de libre-échange et la surtransposition ne nous permettent pas de le faire", constate Antoine Carré.
 


Le président du syndicat des Jeunes Agriculteurs en Côte d'Or sera bien présent devant la préfecture de Dijon, ce mardi 22 octobre au matin. Il attend à ses côtés près de 200 éleveurs, paysans et agriculteurs. A cette occasion, une quinzaine de tracteurs entoureront la mobilisation.

Même scénario en Saône-et-Loire, où près de 100 tracteurs devraient s'inviter dans le centre-ville de Mâcon entre 11h30 et 15 heures.

Dans la Nièvre, les actions devraient avoir lieu tôt dans la matinée, devant la préfecture de Nevers : "Nous avons prévu une action coup de poing. Nous arriverons à 7 heures, nous bâcherons le bâtiment et nous repartirons. Le message est passé au niveau local, nous pensons maintenant que c'est à Paris que tout se joue", explique le président de la FNSEA dans le département, Stéphane Lafranchise.

En Bourgogne, seule l'Yonne ne semble pas concernée par cette mobilisation du mardi 22 octobre : ni les Jeunes Agriculteurs, ni la FDSEA n'ont communiqué sur des actions dans le département.

Sur le même sujet

Sport : on a testé... le mölkky !

Les + Lus