• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Bourgogne-Franche-Comté : la députée LREM Barbara Bessot Ballot nommée référente régionale du grand débat

La députée de Haute-Saône est chargée de coordonner les débats en Bourgogne-Franche-Comté. / © IP3 PRESS/MAXPPP
La députée de Haute-Saône est chargée de coordonner les débats en Bourgogne-Franche-Comté. / © IP3 PRESS/MAXPPP

La députée La République en marche de Haute-Saône a été nommée référente pour la région Bourgogne-Franche-Comté. Comment le grand débat va-t-il s'y dérouler ? Quels sont les événements prévus ? On répond à toutes vos questions.

Par Margot Desmas

Le grand débat national voulu par Emmanuel Macron est lancé depuis le mardi 15 janvier. Et si le chef de l'Etat n'a pas prévu de se rendre en Bourgogne-Franche-Comté pour échanger avec les élus locaux, des discussions auront lieu malgré tout au travers de plusieurs initiatives.

C'est la députée La République en marche de Haute-Saône, Barbara Bessot Ballot, qui en est la référente régionale. Elle est en charge de coordonner les initiatives locales : réunions, "stands de proximité", débats et conférences. Au cours de celles-ci, quatre thèmes (prévus par le gouvernement) seront abordés : la transition écologique, la fiscalité et les dépenses publiques, la démocratie et la citoyenneté, et enfin l'organisation de l'État et des services publics.
 

Cette démarche "doit permettre la participation du plus grand nombre, pour redonner la parole aux Français et répondre aux questions essentielles qui ont émergés ces dernières semaines", assure l'élue.

Le grand débat national a été annoncé par le président de la République en réponse au mouvement des "gilets jaunes" et toutes les questions qu'il soulève : pouvoir d'achat, taxes élevées, rétablissement de l'ISF...

Depuis quelques semaines, plusieurs maires de la région ont également ouvert leurs portes aux cahiers de doléances pour que les citoyens puissent y exprimer leurs revendications. Ces dernières seront prises en compte dans le débat et pourront se traduire en mesures concrètes.
 

 

Comment et où participer ?


Pour apporter votre pierre à l'édifice du grand débat, vous pouvez contribuer de trois manières. D'abord, vous pourrez soumettre vos propositions en ligne à partir du 21 janvier sur le site dédié ou par la Poste à la Mission Grand Débat (244, boulevard Saint-Germain, Paris VIIe).

Sinon, à partir du 1er mars, des conférences de citoyens tirés au sort seront mises en place pour échanger sur les analyses et propositions issues des différents débats. Dans chaque région, il y aura un groupe représentatif d'une centaine de personnes. Ces dernières "pourront participer à l'élaboration de pistes concrètes, donner leur avis sur ce qui ressort des premières semaines du Grand Débat National et nourriront ainsi la réflexion sur les suites à donner".
 

Et dernière option : participer ou organiser une réunion locale. Chacun peut s'enregistrer sur la plateforme pour prévoir des réunions (citoyens, élus, organisations à but lucratif ou non lucratif). Vous recevrez alors un kit d'accompagnement ainsi que toutes les informations nécessaires pour la bonne tenue des débats.

Dans la région, plusieurs événements sont déjà prévus d'ici le 15 mars, date de la fin des débats. En voici la liste détaillée que vous pouvez retrouver, sous forme de carte, sur le site du grand débat :
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Neige : système D à la campagne en Saône-et-Loire

Les + Lus

Les + Partagés