Cet article date de plus de 5 ans

Bourgogne : l'eau, une ressource naturelle qui se raréfie

Et si une geste aussi anodin que de tourner un robinet pour avoir de l'eau devenait un jour problématique? C'est une question qui doit faire réfléchir. A l'Université de Bourgogne les chercheur sont formels : les ressources en eau sont déjà en baisse. 
© France 3 Bourgogne
Hausse des températures, évaporation...  Le réchauffement climatique a des répercussions sur la ressource en eau. A l'Université de Bourgogne, les chercheurs du programme HYCCARE (HYdrologie, Changement Climatique, Adaptation, Ressources en Eau en Bourgogne) ont fait part des résultats de leurs 4 ans de travaux devant 140 participants. 

Climatologues, hydrologues, géographes, sociologues, agronomes, ont plus particulièrement étudié 3 bassins versants de la région :
l'Arroux en Saône-et-Loire, l'Armançon dans l'Yonne et la Tille en Côte-d'Or

Les conclusions sont déjà préoccupantes : la situation de déficit hydrique est de plus en plus fréquente et les arrêtés sécheresse se mutiplient. On contourne ce problème en allant chercher de l'eau ailleurs, en la stockant ou en gérant la répartition entre les différents usagers.

Ces astuces permettent de faire l'économie d'une réflexion plus profonde, mais à l'avenir la pénurie en eau pourrait nous menacer et nous obliger à modifier nos comportements.

Une prise de conscience est d'ores et déjà urgente et les chercheurs recommandent de mettre en place dès maintenant des politiques d'adaptation.  

Reportage : Mayline Barate et Romain Liboz
Montage : Lucile Feuillebois
Intervenants:
Yves Richard : Professeur - Centre de recherches de climatologie Université de Bourgogne
Sandrine Petit : Ingénieur de recherche en géographie  Université de Bourgogne
durée de la vidéo: 01 min 49
Réfaction de l'eau ©France 3 Bourgogne


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société climat recherche sciences