5e vague : faut-il avancer les vacances scolaires de 2 jours ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Claire Lebret
Les écoles vont-elles fermer deux jours en avance pour les vacances scolaires de fin d'année ?
Les écoles vont-elles fermer deux jours en avance pour les vacances scolaires de fin d'année ? © THOMAS PADILLA / MAXPPP

Après le conseil de sécurité du lundi 6 décembre, le gouvernement va annoncer de nouvelles mesures pour freiner les contaminations au covid-19. Parmi les hypothèses, avancer les vacances scolaires de fin d’année de deux jours. Qu’en pense-t-on dans les écoles et du côté des parents ? Exemple en Côte-d'Or.

Avancer les vacances scolaires de fin d’année de deux jours ? L'hypothèse suscite déjà des réactions dans les écoles de l’agglomération dijonnaise. “Pourquoi pas fermer les deux jours si cela permet de préserver les fêtes de fin d’année”, précise Christelle Marceau-Blanchard, directrice de l’école élémentaire Voltaire de Dijon. 

On s'en sort pas mal pour le moment

Christelle Marceau-Blanchard

directrice de l'école élémentaire Voltaire, à Dijon

Dans cette école élémentaire, il n’y a pas eu de fermeture de classes pour le moment. “On s’en sort pas mal. Nos collègues alentours ont tous fermé des classes, il y a eu pas mal de cas positifs”, précise la directrice. “A Voltaire il y a eu des cas contacts mais à l’extérieur par la famille ou les clubs de sport, etc. Mais cela n’a pas fait flamber dans les classes. A chaque fois les parents ont bien joué le jeu et gardé isolés leurs enfants.” 

Préserver les fêtes, oui. Mais les parents vont devoir s'organiser si les vacances scolaires sont avancées. “Cela va être compliqué pour les parents”, ajoute la directrice d’école.

Cela laisse le temps de se faire tester

Myriam Zecchini

parent d'élèves PEEP

Du côté des parents d'élèves, les 2 jours de fermeture seraient accueillis plutôt tièdement. “Si l’on pense aux fêtes et pour que l’on puisse les passer en famille, oui, deux jours cela laisse le temps de se faire tester", explique Myriam Zecchini, parent d’élève PEEP. “Mais cela va poser des problèmes pour les parents qui travaillent et vont être bloqués car il ne peuvent pas poser de congés ou télétravailler”, ajoute Myriam Zecchini.

Des craintes sur la scolarité

Trouver une solution de garde va s'avérer difficile pour certains parents, et si l’interruption est plus longue que deux jours, les familles devront une nouvelle fois s’organiser pour le travail à la maison. “Ce qui pose problème car il faut s’équiper au niveau informatique. Ce n’est pas notre travail d’être enseignant, même si l’on peut se rendre disponible et que l’on est de bonne volonté”

Des enfants une nouvelle fois impactés si les classes devaient fermer en avance. “Ils ont déjà loupé des jours d’école et cela a un impact sur leur scolarité.”, conclut la représentante de la PEEP.

Les annonces gouvernementales sont donc très attendues du côté des parents que des établissements scolaires de la région.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.