Pourquoi Beaune perd des habitants : "les Beaunois n'arrivent plus à se loger sur Beaune"

Publié le Mis à jour le
Écrit par François Latour
La ville de Beaune perd des habitants, lentement mais sûrement
La ville de Beaune perd des habitants, lentement mais sûrement © France Télévisions

La commune de Beaune, bénéficiant d'une attractivité touristique indéniable par son patrimoine et l'œnotourisme, continue de perdre des habitants. Une décroissance démographique difficile à enrayer depuis 2011, avec l'augmentation du nombre de locations de courte durée.

La commune de Beaune souffrirait de son attractivité touristique. Le revers de la médaille de cette commune serait une pénurie de logements disponibles à la location longue durée, pour des actifs souhaitant s'installer. 

Une baisse démographique

La ville de Beaune affichait une population de 21872 habitants en 2011, puis 21644 en 2016, pour atteindre 20 551 hab. en 2019 (Insee).
Cela représente une baisse significative de la population pour une ville pourtant attractive. Les offres de logement sont rares, et la demande est forte.
C'est le cas de Nathanelle, cette Beaunoise recherchait un appartement non loin de son travail, il lui a fallu trois mois pour le trouver : "je cherchais tous les jours sur Le Bon Coin, j'ai regardé dans les agences mais c'est vrai qu'il n'y avait que du Airbnb, séjours courte durée."

Peu d'offres sur un marché immobilier tendu

Comme le confirme Delphine Prost, responsable de l'agence Stéphane Plaza à Beaune, il y a une pénurie d'appartements traditionnels, alors que les annonces Airbnb se comptent par centaines : "j'ai actuellement à la location deux appartements de disponible, sur des petites surfaces et un seul appartement sur Beaune. Aujourd'hui, on a un désert locatif traditionnel, les beaunois n'arrivent même plus à se loger sur Beaune."

A qui la faute ?

La location de particulier à particulier a pris une ampleur importante pour une ville touristique comme Beaune. Cette commune, idéalement située sur l'axe autoroutier Nord-Sud, avec son patrimoine ancien et les ressources oenotouristiques dont elle dispose, a su séduire les touristes pour des courts séjours, ou alors, des personnes plus fortunées déterminées à investir à Beaune pour des résidences secondaires.
Les prix de l'immobilier trop élevés seraient donc un frein à l'installation de nouveaux habitants.


Avec la baisse de la démographie, c'est la crainte pour les commerçants locaux de ne plus avoir de clientèle, comme l'explique Anne-Laure Letang, vice-présidente des commerçants de Beaune : "mon chiffre d'affaire est fait avec ma clientèle locale. Si je n'ai pas ma clientèle locale, moi je mets la clé sous la porte. Moi je ne travaille pas qu'avec les touristes, ce n'est pas possible." 

La mairie de Beaune prend les devants

Depuis juin 2021, la Mairie de Beaune a pris un arrêté qui limite désormais le nombre de logements locatifs touristiques. Il a fallu attendre deux ans à la mairie pour avoir l'autorisation de l'Etat pour mettre en place cette réglementation, qui normalement s'applique aux villes de plus de 200 000 habitants.

Pierre Bolze, adjoint au maire chargé du logement, constate les effets de l'arrêté : "sur le deuxième semestre 2021, nous avons eu 5 dossiers de demande de déclaration de meublés de tourisme, alors qu'habituellement, on était sur un rythme annuel de demandes situé entre 60 et 80." 


L'adjoint au maire souhaite "maintenir le développement du bassin beaunois", et selon lui, il faut "rendre du logement, par la résorption de la vacance, par la remise sur le marché de ces logements qui sont en meublés de tourisme, et également par un programme de réalisation de constructions que nous mettons en œuvre dans le cadre du plan local de l'habitat, au niveau de l'agglomération."


La tendance baissière démographique pourrait faire passer la population beaunoise sous la barre des 20 000 habitants, un paradoxe pour cette ville dynamique de Bourgogne-Franche Comté.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.