Coronavirus Covid-19 : les élections municipales maintenues, mais avec des mesures particulières

Les élections approchent / © XAVIER DE FENOYL / MAXPPP
Les élections approchent / © XAVIER DE FENOYL / MAXPPP

Ce dimanche 15 mars 2020, le premier tour des élections municipales aura bien lieu. C'est ce qu'a confirmé le chef de l'Etat. Mais en raison de l'épidémie de Coronavirus covid-19, des mesures sanitaires exceptionnelles doivent être mises en place pour le scruti. Les communes s'organisent. 

Par S. L.

Appliquer les « gestes barrières », nettoyer le matériel régulièrement et éviter les contacts entre électeurs, c’est l’objectif de la circulaire diffusée par le gouvernement le 9 mars. Première mesure, un rappel des "bons gestes à adopter". Des affiches devront être disposées dans chaque bureau de vote.
 
 
© Ministère de l'Intérieur
© Ministère de l'Intérieur

 

Pas de poignée de main !


Pas question de serrer la main du président de votre bureau de vote ou de votre voisin ! Le ministère de l'Intérieur recommande d'"éviter tout contact physique avec d'autre personne". Les électeurs devront par ailleurs se laver les mains avant de faire leur choix. De nombreuses communes ont installé un point de lavage ou du gel hydroalcolique à l'entrée des bureaux de vote. A Beaune, chacun des 14 bureaux de vote "sera désinfecté préalablement" et "à l'issue du scrutin"  annonce la mairie. Il en sera de même à Dijon dans les écoles, sièges de bureaux de vote.

Pour éviter tout contact physique, l'organisation des flux d'électeurs est également repensée pour éviter toute promiscuité. Les électeurs sont invités à privilégier les plages horaires habituellement les moins fréquentées. (Avant 11h ou entre 13h et 16h ) Dans l'idéal, un marquage au sol sera dessiné pour respecter une distance minimale entre chaque individu. 

"Par ailleurs, le nombre d’électeurs admis simultanément dans les bureaux de vote sera régulé ; ainsi, selon la configuration des lieux et l’affluence, l’attente pourra-t-elle se faire à l’extérieur des bureaux" explique-t-on à la mairie de Dijon
 

Prenez vos stylos ! 


Pour émarger, plusieurs communes invitent les électeurs à venir avec leur propre stylos pour éviter de transmettre le virus (un stylo de couleur noir ou bleu et surtout indélébile). Dans d'autres villes, des stylos à usage unique seront mis à disposition. Près de 10 000 exemplaires ont par exemple été commandés à Auxerre. 

A Dijon ou Chenove, "la vérification des pièces d'identité sera réalisée visuellement en limitant la manipulation des documents". Pour protéger les scrutateurs, la ville de Nevers va plus loin. "Un écran en plexiglass sera à disposition pour renforcer l'hygiène". En clair, pour éviter les postillons d'un électeur enrhumé. 
 

Dans la préfecture de la Nièvre, où le vote se fait sur machine à voter électronique, les écrans seront désinfectés après chaque passage d'électeur. 

Les procurations encouragées et facilitées


Pour ceux qui ne pourraient pas se déplacer, un assouplissement des règles de demande de procurations a été décidé, notamment "pour permettre l'expression du suffrage des personnes qui font l'objet de mesures de confinement". Un officier de police judiciaire "équipé en conséquence" se rendra sur place pour recueillir la demande.   

L'objectif est également de réduire les risques "des personnes suceptibles d'être les plus vulnérables", en l'occurence, les pensionnaires des EHPAD. Dans ces cas le directeur ou un agent de l'établissement a pu être mandaté pour recueillir la demande de procuration. 

A noter que les procurations sont encore possibles. "Au comissairiat de police jusqu'à samedi 14 mars, 9h30" précise par exemple la mairie de Beaune dans un communiqué. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus