La première compétition mondiale de lancer de tong "individuel et en pente" se déroule en Saône-et-Loire !

La première compétition de lancer de tong individuel et en pente aura lieu ce 14 juillet à Autun en Saône-et-Loire. Une première mondiale !

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Sur les hauteurs d’Autun en Saône-et-Loire, un événement peu conventionnel va pimenter les festivités du 14-juillet. Il s’agit de la toute première compétition mondiale de... lancer de tong en individuel et en pente. Les amateurs de défis insolites pourront participer en nombre pour décrocher la coupe du champion du monde de lancer de tong dans cette catégorie.

Inédit dans le monde

Organisée par l’association La songerie autunoise, cette compétition pimentera les festivités de la fête nationale du 14-juillet à Autun en Saône-et-Loire. Elle se déroule de 15h à 20h30 au plan d’eau du Vallon.

Cette épreuve est inédite dans le monde de par sa catégorie. Le lancer de cette pantoufle d'été se fera en individuel et en pente. "On s’adapte au paysage vallonné du Morvan", s’amuse le président de l’association Mickaël Guijo.

À l’issue de ce ballet de tongs, quatre champions seront couronnés dans différentes catégories : "garçons" et "filles" pour les moins de 14 ans puis "hommes" et "femmes" de 15 à 119 ans. À la clé ? La coupe de champion du monde de ce sport et des cadeaux des commerçants locaux.

Une discipline à ne pas prendre à la légère

Il ne faut pas prendre la discipline à la légère. Les règles sont gravées dans le marbre et soigneusement établies par Mickaël Guijo. "Je les ai écrites de A à Z", raconte-t-il fièrement. Au total, six articles détaillés dans ce règlement intérieur. Certains mentionnent même que les athlètes ne sont pas à l’abri de contrôles anti-dopage.

Le principe de ce sport inédit est simple. Avec une tong, fournie par l’organisateur, le lanceur doit jeter la claquette le plus loin possible tout en veillant à ne pas dépasser la ligne de démarcation. Des arbitres seront présents pour veiller au bon déroulement de la compétition. Digne d'une épreuve olympique !