Louhans : les travaux du pont de Bram inquiètent les commerçants et riverains

Publié le

Depuis un mois, la commune de Louhans-Châteaurenaud (Saône-et-Loire) est coupée en deux. Des travaux de réfection du pont de Bram sur la Seille compliquent la circulation. La situation devrait durer encore 4 mois. Les commerçants et les riverains s'inquiètent.

Les travaux de réfection du pont ont un impact indéniable sur la vie économique de Louhans et des communes avoisinantes. Avant sa fermeture temporaire, l'ouvrage était emprunté par 10 000 véhicules par jour.

Un sens unique, et des commerces impactés 

Franco Donatelli, restaurateur à Louhans, assure avoir perdu 40% de son chiffre d'affaires depuis un mois : d'un vingtaine de couverts servis le midi, il n'en sert plus que 5 ou 6 repas tout au mieux.

Après deux ans de crise sanitaire, il estime avoir été mis devant le fait accompli : "il n'y a eu aucune réunion préalable au chantier, comme ça se pratiquait dans le temps. On nous a imposé le chantier, si vous voulez."

Le passage à sens unique du pont implique aussi pour les riverains des changements d'habitudes : "il faut passer par Branges, ça fait 12 km. Entre 10 et 12 km. Sainte-Croix, ça fait 15 km. Donc avec le prix de l'essence actuellement, ça coince un peu !"

Certains habitants préfèrent garer leur voiture et traverser à pied pour éviter la déviation. "c'est beaucoup plus avantageux de se garer là et d'aller à pied là-bas" explique une habitante.

Des travaux de réfection "inévitables"

Le budget est de 1,2 million d’euros pour rénover l’ouvrage. Les travaux, devenus inévitables, sont menés par le département de Saône-et-Loire.

Ils ne pouvaient être reportés selon le maire de la commune, Frédéric Bouchet (DVD) : "qu'est-ce que qu'on m'aurait dit si le pont tombait ? Et quelle aurait été la conséquence, même économique, avec un pont qui soit fracturé par, justement, manque d'entretien !"

Les travaux devraient durer 17 semaines, une durée trop courte pour que les commerçants impactés puissent bénéficier d’une indemnisation.