Université : une faculté de chirurgie dentaire à la rentrée prochaine en Bourgogne-Franche-Comté

Publié le
Écrit par François Latour

C'est une annonce faite par le Premier Ministre Jean Castex jeudi 2 décembre : une formation en odontologie sera ouverte à l'Université de Bourgogne-Franche-Comté dès la rentrée 2022.

Le Premier Ministre Jean Castex a annoncé jeudi 2 décembre la création de 8 nouvelles facs dentaires en France : à Dijon et Besançon, ainsi qu'à Amiens, Caen, Rouen,  Grenoble, Poitiers et Tours.

Deux sites prévus pour accueillir la formation

Les deux universités de Bourgogne et de Franche-Comté seront co-accréditées pour proposer cette formation complète, portée par un Département d’Odontologie commun et partagé au sein des Unités de Formation et de Recherche (UFR) de santé de Besançon et de Dijon, "avec une forte mutualisation et complémentarité de moyens."
Cette formation commune sera répartie sur les deux sites et s’appuiera sur un maillage de lieux de stage permettant d’irriguer au mieux l’ensemble du territoire.

Les crédits issus du contrat de Plan Etat-Région 2021-2027 ont permis de monter cette formation, grâce à un co-financement entre l'État, la Région, Dijon Métropole et Grand Besançon.

Jusqu'à présent, pas de formation sur la Région

En l’absence de formation universitaire dans le domaine dentaire, les étudiants de Dijon et Besançon ayant réussi la Première Année Commune des Etudes de Santé (PACES) devaient quitter la Bourgogne-Franche-Comté pour poursuivre leurs études en odontologie dans d’autres régions.

Ce constat avait été confirmé par les travaux conduits par l’Observatoire National de la Démographie des Professions de Santé (ONDPS).
Dans son rapport du 26 mars 2021, on pouvait apprendre que "les jeunes des régions sans facultés dentaires, telles la Bourgogne-Franche-Comté, la Normandie ou le Centre-Val de Loire, contraints de se former dans des subdivisions d’accueil ne reviennent plus aussi souvent dans leur région d’origine que les générations précédentes."

L'ONDPS avait constaté aussi que la répartition des chirurgiens-dentistes sur le territoire régional ne permettait pas de garantir une offre de soins homogène et suffisante.

Au 1er janvier 2020, 1 369 chirurgiens-dentistes exerçant à titre libéral, salarié, ou mixte étaient recensés en Bourgogne-Franche-Comté (STATISS 2020).
La densité moyenne dans les départements de la région va de 35 professionnels pour 100 000 habitants (Yonne, Haute-Saône), à un peu plus de 55 (Côte-d’Or, Doubs, Territoire-de-Belfort), soit plus de 10 points en-dessous de la densité moyenne observée en France, proche de 69 pour 100 000 habitants (chiffres de l’Ordre National des Chirurgiens-Dentistes).

7.265 étudiants pourront être formés d'ici 2026

Avec l'ouverture des 8 facultés dentaires sur le territoire national dès 2022, le gouvernement souhaite former des étudiants dans les territoires "les plus fragiles du point de vue de la démographie en chirurgiens-dentistes" et 7265 étudiants pourront être formés d'ici 2026 sur le territoire. 
La région Bourgogne-Franche-Comté va pouvoir progresser dans sa lutte pour garantir l’accès aux soins en tout point du territoire.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.