Cadavre du Frasnois (Jura) : une piste probable selon le procureur de la République

Le mystère se lève petit à petit dans l'affaire du cadavre d'une femme découvert en décembre dans la forêt du Frasnois, Edwige Roux Morizot, Procureure de la République de Besançon, vient de préciser que la Justice avait "des éléments qui (lui) permettait d'avoir une piste". 

Par Isabelle Brunnarius

Le parquet de Lons-le-Saunier s'est déssaisi de ce dossier au profit de celui de Besançon. La procureure a précisé qu'une ouverture pour information judiciaire pour meurtre avait eu lieu. Désormais, une équipe de gendarmes se consacre uniquement à l'affaire.
L'enquête a permis d'avancer en partie sur l'identification de la victime et celle de l'auteur présumé. Après un minutieux travail de reconstitution faciale, l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie avait pu établir un portrait robot qui a été diffusé en janvier dernier. Une quarantaine d'appels avait été reçus après la diffusion du portrait robot. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Un troupeau de vaches laissé à l'abandon à Sain-Vit

Près de chez vous

Les + Lus