LE CEA de Valduc pourvoyeur d'emplois en Côte-d'Or

C'est ce que révèle une de l'INSEE qui vient d'être rendue publique. Le site de Valduc, centre du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternative fait vivre 7 700 personnes dans des ménages qui lui sont liés directement, indirectement ou de manière induite.

On en parle peu, car par nature son activité est discrète voire secrète. Pourtant, le site de Valduc, qui est l'un des neuf centres du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), est très important pour l'économie locale en Côte d'Or. c'est ce que révèle une étude de l'INSEE.

Situé au nord-ouest de Dijon, le complexe, créé en 1957, qui s’étend sur 770 hectares emploie directement, toujours selon l'INSEE, 1 135 salariés. Cela en fait le cinquième employeur de Côte-d’Or, après le Centre hospitalier universitaire de Dijon, le Conseil régional, le Conseil départemental et la commune de Dijon.

Ses missions nécessitent un personnel ayant des compétences spécifiques, pointues, notamment dans les domaines de la métallurgie, de la chimie et de la sûreté
nucléaire. Des emplois à destination d'un personnel très qualifié avec des rémunérations qui rendent ses postes relativement attractifs.

Mais, au-delà des emplois directs, les activités du CEA de Valduc feraient vivre près de 7 700 personnes. car, en plus des salariés et de leurs familles, l'INSEE ajoute les fournisseurs, prestataires et sous-traitants. Les commandes qu’il adresse aux entreprises pour ses activités génèrent localement 760 emplois indirects (1 980 personnes avec les familles concernées). A cela il faut ajouter les effets induits pour approcher les 8000 emplois.

Au total, 7 700 personnes vivent dans des ménages liés directement, indirectement ou de manière induite à Valduc. Un quart d’entre elles habitent à proximité, dans le bassin de vie d’Is-sur-Tille.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie emploi énergie environnement société