Cette année encore, la Charité-sur-Loire veut être le carrefour des idées de gauche

Publié le Mis à jour le
Écrit par L-P.P

Du vendredi 4 au dimanche 6 septembre, la Charité-sur-Loire (Nièvre) vivra au rythme des idées la gauche. Pour sa deuxième édition, le " festival des idées " rassemblera personnalités politiques de gauche et débats citoyens. Une édition maintenue malgré le contexte sanitaire.

" Ce n'est pas le festival de la demi-mesure ou des réflexions tièdes " . À quelques jours du second volet du Festival des idées 2020, Christian Paul affiche ses ambitions. Pour la deuxième année de rang, l'ancien député co-organise, avec Guillaume Duval, ce rassemblement des forces de gauche. 

 

Écolos, insoumis, socialistes et autres forces de gauche au programme

Au programme de ces trois jours, des débats, des conférences, des assemblées plénières... et surtout de nombreuses personnalités politiques issues des différentes formations de gauche. On retrouve, entre autre, chez les insoumis : l'eurodéputée Manon Aubry, les députés Adrien Quatennens et Eric Coquerel. Du côté des écologistes : l'eurodéputé Yannick Jadot et le maire de Grenoble Eric Piolle.

Parmi les socialistes la présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté Marie-Guite Dufay et le député Boris Vallaud. Eurodéputé et fondateur de Place Publique, Raphael Glucksman sera également des débats.



Après les universités d'été d'Europe Écologie Les Verts et les Amfis d'été de la France Insoumise, les forces en présence de gauche auront une nouvelle fois l'occasion de se rassembler et de débattre. Deux mois après les élections municipales où la gauche est partie en ordre dispersé, ce rassemblement peut-il créer prémices d'une union de la gauche en vue des prochaines échéances électorales ? " Si ce n'était que des rapprochements entre politiques ça n'aurait pas de sens " défend l'ancien député, Christian Paul.



Il poursuit : " La première différence (avec les universités d'été des partis) c'est que les personnalités politiques sont invitées et pas invitantes. Les partis politiques ne suffisent pas, les citoyens doivent reprendre la parole et c'est ce que l'on propose " clame-t-il.



Plus que des responsables politiques, Christian Paul souhaite donner la parole aux citoyens dans leur diversité. Par une série d'échanges et débats, l'ancien élu veut " faire tomber les murs entre ceux qui agissent au quotidien et les responsables politiques "  Qu'il s'agisse de syndicats, d'associatifs, de représentants des territoires ou tout simplement des citoyens " passionnés par le débat public ",il l'assure : tous auront la parole et contribueront à créer une alternative.  

 

Entouré de ses 180 invités, Christian Paul souhaite retrouver " le fourmillement d'idées " aperçu lors de la précédente édition. " Cet évenement doit être un foyer qui éclaire la réflexion nationale. Cela doit être un lieu de carrefour d'idées de l'alternative social-démocratique "  explique-t-il.



Si toutes les rencontres ne se feront pas en présentiel, distanciation sociale oblige, l'intégralité des échanges sera diffusé sur le site internet

La journée du samedi 5 septembre sera le point d'orgue du week-end. Elle sera notamment marquée par plusieurs débats inversés, où les citoyens seront invités à proposer leurs idées et réflexions : " Les gauches européennes aujourd’hui ", " Construire une France 100 % renouvelable " ou bien " Les « capitales » du monde d’après, vues par les élu.e.s du 28 juin ". Le programme complet est à découvrir ici.



Le dimanche 6 septembre, il sera question " d'utopies concrètes pour un avenir meilleur ". Un débat final en attendant que peut-être l'union de la gauche se concrétise.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité