La Chocolaterie de Bourgogne sera fixée sur son sort le 5 février

Publié le Mis à jour le
Écrit par CN

Mercredi 24 janvier le tribunal de commerce de Dijon s'est penché sur une offre de reprise de la Chocolaterie de Bourgogne présentée par groupe espagnol. Le dossier doit être examiné et une nouvelle audience se tiendra le 31 janvier.Un délibéré est attendu le 5 février.

Le groupe espagnol Casa Ibercacao est le seul prétendant à la reprise de la Chocolaterie de Bourgogne en redressement judiciaire depuis le 31 Octobre 2017. L'audience a duré quatre heures. La procédure semble sur le point d'aboutir.


Ibercacao aurait un véritable projet industriel pour la Chocolaterie de Bourgogne. Ce groupe Madrilène, fondé en 1939,  souhaiterait acquérir le site et se serait engagé à ne pas délocaliser. Mais l'effectif des salariés pourrait être considérablement réduit. La chocolaterie employait jusqu'ici 185 personnes et l'offre du repreneur ne porterait que sur 65 personnes seulement. 


Du côté des syndicats, cette reprise semble être perçue plutôt favorablement. Christian Bougnon, délégué CFDT estime que "cette fois on a vraiment à faire à un industriel et non pas à des capitaux Hollandais qui croyaient faire une bonne affaire. On a des capitaux familiaux, avec des gens qui sont prudents, comme des industriels doivent l'être lorsqu'ils reprennent une entreprise qui a eu autant de difficultés".



Une dernière audience se tiendra mercredi 31 janvier au Tribunal de Commerce, qui rendra son délibéré le 5 février.

Reportage : Michel Gillot  - Christophe Gaillard - Antoine Dolibeau
Montage : Patriick Jouannin
Intervenants : Céline Boidevézi, Directrice de la Chocolaterie de Bourgogne - Christian Bougnon, Délégué CFDT Chocolaterie de Bourgogne  

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.